Procès d’appel : Habré « fragilisé » avant l’ouverture

Dakarmidi – Alors que l’ouverture du procès d’appel débute lundi  prochain, la Chambre d’appel a rejeté les mémoires déposés par Hissène Habré. La défense réclamait dans ses mémoires l’annulation de la condamnation d’Hissène Habré à la prison à vie, la comparution de l’actuel Président tchadien, Idriss Deby, et l’audition des principaux responsables de la Direction de la documentation et de la sécurité (Dds), considérée comme la police politique du régime dirigé par Habré.

L’ancien Président tchadien a été condamné à la prison à vie le 30 mai dernier, par les Chambres africaines extraordinaires (Cae). Il est reconnu coupable, par le juge burkinabé Gustave Kam, de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité. Son sort est désormais entre les mains du Malien Wafi Ougadèye, qui est assisté de deux magistrats sénégalais, Matar Ndiaye et Bara Guèye.