Pikine: Décès tragique de Aïcha Diallo à cause d’une prise en charge de 200000 FCFA, Diouf Sarr réagit

@Dakarmidi - Abdoulaye Diouf Sarr maire de Yoff (Dakar), ministre de la Santé et de l'Action sociale du Sénégal

Dakarmidi – La mort hier, lundi d’une fillette de 12 ans, Aïcha Diallo internée depuis vendredi dernier à l’hôpital de Pikine des suites à une hémorragie interne, faute de prise en charge financière , a suscité une vague d’indignations au Sénégal, surtout sur les réseaux sociaux.

Le ministère de la Santé et de l’Action sociale interpellé sur ce fait, aurait convoqué le Directeur de la structure sanitaire pour en savoir plus sur cette situation qui est selon les juristes comme Me Bamba Cissé assimilable au délit de « non assistance à une personne en danger ».

Mouhamed Abdalah Gueye Directeur de l’hopital de Pikine, a dit être surpris de voir cette affaire dans la presse, parce qu’il considère que,  » la somme de 200 000 F Cfa avancée est exagérée ». Il signale que dans sa structure, tout patient qui arrive est d’abord pris médicalement en charge avant de lui présenter une facture à la sortie ». Les explications du directeur ont cependant été battues en brèche par nombre de personnes, qui ont témoigné dans les réseaux sociaux, que l’exigence de sommes d’argent aux accompagnateurs des malades est une une pratique bien en cours dans cette structure sanitaire prises d’assaut tous les jours par des patients en situation d’indigence.

Pour beaucoup Mouhamed Abdallah Gueye tente simplement d’étouffer le forfait et qu’une fois que le vent sera passé, il laissera libre cours à son personnel qui continueront à dépouiller les pauvres « gorgorlou ». Cette affaire ne point être gérée à la légère. Les responsabiltés doivent être situées à tous les niveaux et les coupables punies. Ainsi seulement les parents de la petite Aicha qui a prématurément perdu du fait de la cupidité d’agent véreux de cet hôpital, sa part de lumière et de soleil, pour ne pas dire de vie, pourront faire leur deuil.

La rédaction