Pastef dénonce des actes de torture sur les manifestants en détention

« Suite aux différentes visites effectuées toute la journée, par les responsables de notre parti, les victimes nous ont toutes affirmé faire l’objet de maltraitances et d’actes de torture durant leur garde à vue, qui se poursuit à ce jour », alerte la formation politique de Sonko.

Pour étayer ses affirmations, le Pastef donne l’exemple de deux personnes dont l’une a fait l’objet de traitement humain de la part des forces de l’ordre et l’autre privée de prise en charge sanitaire. « Nous attirons l’attention sur les cas Mohamed Ndoye qui a passé toute la journée du 09 février 2021, menotté, mains au dos, sans audition et Mohamed Thiam blessé à l’épaule par balle et interdit de soins », renchérit la note.

Le Pastef, qui appelle Macky Sall à faire cesser les sévices corporels et à la libération immédiate de ses militants, attire également l’attention des organisations de défense des droits humains sur cette maltraitance.