Parrainage: Moustapha Cissé Lo se démarque de la direction de campagne de Macky Sall et prend sa propre voie

Dakarmidi – Il porte la candidature de Macky Sall, mais il ne veut rien avoir avec son équipe de campagne. Moustapha Cissé Lo, qui se démarque totalement , dit avoir pris sa propre voie, avec ses propres idées et ses propres moyens.

Interpellé hier, lundi 17 septembre sur le choix des délégués régionaux choisis pour la campagne de parrainage du candidat Macky Sall, dont plusieurs leaders alliés, le membre fondateur de l’Apr et vice-président de l’Assemblée nationale s’en lave les mains.

« Je ne suis pas concerné. Moi j’ai pris ma propre voie. Je me démarque totalement de la direction de campagne de Macky Sall. C’est lui le candidat, il peut choisir qui il veut », a martelé le président du Parlement de la Cedeao, présentement hors du pays.

En effet, selon l’As, même s’il s’affirme porter la candidature du patron de l’Apr et de Benno Bokk Yakaar, il préfère faire cavalier seul dans la course à sa réélection. « Macky Sall est mon candidat, mais je le soutiens dans le cadre de mon mouvement Horizon 2020. Et je travaille avec ceux qui veulent être avec moi », soutient-il.

Non sans préciser qu’il n’attend rien en termes de directives ou de moyens de l’équipe de campagne de chef de l’Etat. « Je ne reçois aucune directive de la direction de campagne ne m’intéresse pas. Je n’ai reçu aucun sou. Je finance moi-même toutes mes activités. Ils peuvent faire ce qu’ils veulent… »

Même s’il compte faire cavalier seul, Moustapha Cissé Lo fait de la réélection de Macky Sall, au premier tour, son cheval de bataille. D’ailleurs il compte organiser une grande mobilisation du mouvement « Horizon 2020 », le 7 octobre prochain à Dakar. Et à la suite de ce mégameeting, le mouvement qui selon son patron , regroupe des frustrés de l’Apr, des sans partis, des indécis, des transfuges de l’opposition, va faire une tournée nationale.

A l’en croire, une tournée qui vise particulièrement les bassins électoraux comme Dakar, Touba et Thiès.

La rédaction