Paraguay : Ronaldinho rechausse les crampons en prison

Le séjour carcéral de la légende du football brésilien semble plutôt bien se passer. Il a même rechaussé les crampons !

Ronaldinho est actuellement en prison au Paraguay. La légende du football brésilien a ainsi été incarcérée aux côtés de son frère pour utilisation de faux documents d’identité. « Le passeport utilisé pour entrer au Paraguay a été délivré par les autorités judiciaires, mais les données contenues dans les documents ont été falsifiées. L’accusation portée contre eux porte sur l’utilisation de ces documents. Cette enquête est encore au début et il peut y avoir d’autres actes criminels impliquant Ronaldinho et Roberto Assis. Il est important qu’ils restent au Paraguay au cours de cette enquête », expliquait le procureur.

Mais tout porte à croire que lorsqu’on est Ronaldinho, les séjours en prison sont plus paisibles que pour le commun des mortels. Effectivement, comme l’ont dévoilé de nombreux médias sudaméricains, l’ancienne star de la Canarinha a été accueillie comme une véritable idole par ses co-détenus. Ces derniers lui demandent des autographes de façon incessante, et les visites familiales dans le centre pénitentiaire ont clairement augmenté depuis son incarcération.

Son équipe a gagné 11-2
Et si Ronnie a fait rêver tant de monde aux quatre coins de la planète, c’est à cause du football. À l’image des directeurs sportifs des plus grosses écuries européennes, les prisonniers se sont disputés la signature du Brésilien pour leur équipe dans un tournoi de football interne de la prison. C’est finalement un ancien président du club de Sportivo Luqueño qui a réussi à le convaincre, alors qu’il n’était pas forcément partant pour jouer au départ. Une règle a été imposée au Brésilien cependant : il n’aura pas le droit de marquer de but ! Il sera donc obligé de passer le ballon à ses partenaires ; une contrainte que le joueur a pris avec le sourire.

Et vendredi, comme le rapporte ABC, il a rechaussé les crampons, par ailleurs prêtés par un des surveillants de la prison. Avec brio, puisque son équipe s’est imposée sur le score de 11-2 en finale, et qu’il a été impliqué sur pratiquement tous les buts. Certaines sources affirment qu’il a même marqué cinq buts, malgré l’interdiction citée plus haut, et délivré six passes décisives. En face de lui, c’était un député incarcéré, Miguel Cuevas, au marquage. L’équipe va maintenant profiter de cette récompense qui n’est autre qu’un jambon de 16 kilos. Ronaldinho avait probablement imaginé un autre contexte et un autre scénario pour sa deuxième carrière de footballeur…