Nécrologie : Le comédien Ismaela Cissé enterré dans la sobriété

La morgue de la grande mosquée de Yoff Diamalaye s’est avérée trop grande pour contenir les quelques amis, collaborateurs et anonymes, qui ont fait l’effort de venir lui rendre un dernier hommage.

L’on a pu apercevoir certains de ses camarades sur scène à Sorano, où il a fait ses armes pendant presque toute sa carrière d’artiste. Ils n’ont pas été nombreux à venir compatir à la douleur de la famille du défunt. Du fait (peut-être) du contexte sanitaire ?

Quoi qu’il en soit, l’artiste n’a pas eu les obsèques dignes de son rang. Tout Sorano, où il a joué dans plusieurs spectacles, ne lui a pas rendu, du moins pour le moment, un hommage digne de ce nom. Et d’aucuns l’ont si bien remarqué, regrettant l’absence des autorités culturelles.

Portant, le célèbre comédien, qui a joué tant les contemporains africains et occidentaux que les classiques, était bien connu du public. Au cinéma, il a interprété plusieurs rôles dans beaucoup de films. Avant de collaborer avec RFI dans l’enregistrement de plusieurs pièces radiophoniques.

À sa levée du corps, ceux qui étaient présents ont salué la mémoire d’un « homme multidimensionnel », entré au théâtre national Daniel Sorano en 1969. L’artiste formé à l’Ecole nationale des Arts « savait cultiver des amitiés sincères », selon quelques témoignages. Il a été inhumé dans l’après-midi au cimetière musulman de Yoff.

Laisser un commentaire