Ndèye Coumba retire sa plainte et pardonne à son mari

Après avoir ameuté réseaux sociaux, médias et organismes de défense des femmes, Ndèye Coumba a écrit au Procureur de Diourbel avant- hier pour annoncer qu’elle se désistait de sa plainte contre Bara Sow, son mari qui l’avait violemment battu et qui sera jugé ce 9 août. Résultat de ce retournement spectaculaire : le procès va se tenir sans partie civile.

C’est un rebondissement pour le moins spectaculaire ! Libération est en mesure de révéler que Ndèye Coumba, actrice malgré elle de l’affaire dite de la femme battue de Touba qui a indigné l’opinion, a écrit au procureur de Diourbel avant-hier pour indiquer qu’elle se désistait de la plainte déposée contre son mari Bara Sow.

Ce dernier, qui a été placé sous mandat de dépôt, sera donc jugé ce 9 août 2018 sans partie civile.  Ndèye Coumba a-t-elle subi des pressions familiales ? Pourquoi un tel retournement ? A-t-elle informé son avocat, Me Abdoulaye Babou qui l’a gratuitement assisté dans l’épreuve jusqu’à faire tomber son bourreau de mari ?

Des questions que l’on se pose même au niveau du parquet de Diourbel où cette lettre a surpris tout le monde. les images du corps ensanglanté de Ndèye Coumba avaient fait le tour des réseaux et indigné les organismes de défense des droits de l’homme. Même l’association des femmes juristes (aJS) avait annoncé sa volonté de l’accompagner dans son combat contre Bara Sow qui sera finalement arrêté à Touba avant d’être placé sous mandat de dépôt à la prison de Diourbel.

Il est sûr que ce rebondissement va nourrir tous les commentaires surtout que des informations crédibles faisaient état de pressions exercées sur Coumba par sa… propre famille.

La Rédaction