Mouhamed Niang le chanteur mouride devant le juge le 13 août prochain

Il est poursuivi par une dame qui lui réclame une somme d’argent estimée à 1 500 000 FCfa. La dame en question, une émigrée établie en Italie, selon Source A, avait fini d’accepter une relation amoureuse avec le célèbre chanteur.

Des relations bordées de confiance qui l’ont amenée à lui promettre le rafistolage de son véhicule. Un premier acompte d’un million de francs sera dégagé par la dame, mais jamais le véhicule ne sera remis à neuf.

C’est ensuite une histoire d’achat de terrains à Bambilor qui viendra pimenter la relation entre les deux. Mouhamed Niang qui devait servir de tampon entre la dame et le vendeur de terrain se verra même octroyer l’opportunité de disposer d’une portion de terre.

Au finish, la dame ne verra ni terrain ni argent. Elle réclamera son dû (1 500 000 F) mais Mouhamed Niang refusera de payer, arguant ne lui devoir que 500 000 francs, considérant le million comme un don à lui accordé.

Mademoiselle Diakhoumpa lui fera savoir que les dons en espèces n’avaient jamais dépassé 50 000 FCfa et ceux en nature consistaient en des téléphones portables et autres gadgets.

C’est plus tard que Mouhamed reconnaîtra avoir eu tort. Il a passé sa première nuit en prison à Diourbel, en attendant de faire face au juge. Affaire à suivre…