Mopti, voyage au coeur d’une région meurtrie par la guerre!

Dakarmidi- Située à 640 Km de Bamoko(la capitale malienne) , Mopti est á 1heures 25 mn de vol par avion et á 5 heures 30 mn en véhicule . Cette 5ème région du pays des Mandés , se niche á son centre et demeure aussi l’épicentre d’un conflit inter – ethnique dramatique ( Peulhs et Dogons). Mais comme le diable aime le feu, l’extrêmisme et le Jihaddisme ont pu rajouter leur ration de malheurs et d’horreurs. Une vie parnoramarique de Mopti renvoie á l’image d’une femme meurtrie dans sa chair suite á la mort brutale de son très cher et unique enfant á qui elle plaçait beaucoup d’espoir. Nous sommes bien á Mopti.Et La voix du chargé de Cabine du pilote á bord annonça l’attérissage de l’appareillette de l’Armée de l’air et , sous vrombissements à tout rompre .

L’Aéroport International Mopti Ambodedjo reassemble á un camp de militaires. Partout, on voit des avions des différentes Forces d’intervention au Mali comme FAMA (Forces Armées Maliennes), la MINUSMA (Mission des Nations Unies pour le Mali), C5 Sahel,Opèration « Barkane », pour ne citer que celles – là. A la tête d’une forte délégation des députés de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), le Président Moustapha Cissé Lo a eu droit aux honneurs civils et militaires. A sa descente d’avion, il est accueilli avec une chaleur qui avoisine celle qu’affiche le thermométre dans cette partie du pays d’Ibrahim Boubacar Kéita . L’on remarque la présence d’autorités locales comme le Maire de Mopti, le Président du Conseil Régional, le Président du Conseil communal,
l ‘ensemble des Maires de Communes mais aussi celles administratives comme le Gouverneur de la Région, le Préfet, le Commandant de la Brigade de Gendarmerie et l’ ensemble des Chefs de service. Après un petit crochet au niveau Salon d’honneur, le cortège s’ébranla vers les entraillles de la ville- hôte, la plus médiatisée du Mali ce, depuis le début de la crise.

La première étape de la visite des parlementaires de la CEDEAO, c’est le site des déplacés du « Terrain CAN 2002″,situé dans le quartier Soucoura . Lá des tentes de fortunes s’étendent á perte de vue. Des éléments de la Gendarmerie armés jusqu’aux dents, veillent au grain tandis que des agents de la Croix Rouge et de santé sont aux petits soins des pensionnaires des lieux. Le Président Cissé Lo et collégues de commencer par une visite des tentes avant de pactiser avec les enfants qui, sous l’oeil vigilant d’un institeur, commencent á anôner les rudiments de la langue française de l’arabe . Le chef de mission de féliciter l’enseignant avant d’exhorter ces mômes dont la tranche d’âge varie entre 05 à 12 ans, á travailler sans répit .
Le soleil est au zénith. La forte chaleur se fait sentir et suinte au front de plus d’un membre de la délégation. Au milieu du site, une autre tente de fortune sert de cérémonie officielle. Dès sa prise de parole, le Président du Parlement de la CEDEAO, dira: »Nous sommes les députés de la CEDEAO qui représentent une population de 320 à 350 habitants. Vous êtes de cette Communauté. Nous oeuvrons pour l’accélerer le processus d’intégration de la sous – région en assurant la paix, la stabilité et la concorde des Etats membres. Donc personne n’a le droit de vous priver la liberté, de brimer et de vous empêcher de mener tranquillement á vos activités comme l’agriculture et l’élevage. Ce qui est une attente grave á vos droits fondamentaux, á votre dignité d’homme. Vous êtes victimes d’injustices dont les auteurs demeurent de personnes lâches et c ‘est ce qui vous a contraint á quitter vos terres pour chercher asile. Nous serons á vos côtés pour apporter notre touche. Je dis bien que l’ heure ». Cissė Lo d’annoncer en perspectives : »Nous n’acceptons pas que des ennemis de la paix vous divertissent. Le peulh et le dogon sont appelés á se regarder vivre ensemble. Nous plaidons la bonne cause car, on ne peut pas aspirer au développement de la sous – région ouest africaine quand des gens s’entretuent. Nous porterons le plaidoyer de ces victimes d’injustice . Que tout le monde accepte d’appuyer les efforts du gouvernement pour en finir avec cette crise.

Au terme de leur visite, les parlementaires de la CEDEAO qui avaient á leur côté le Ministre malien de la Santé et des Affaires Sociales, en l’occrurence, Monsieur Michel Hamada Sidibé, ont présenté leurs sincères condoléances aux déplacés présents dans ce site qui ont perdu des parents. Au finish, ils leur ont offert des vivres (6 Tonne et 163 caisses d’huile. D’autres sites de famille d’accueil ont également été visité avant d’être « gavé » de denrées alimentaires comme du riz et de l’huile.