Medina Gounass victime de sa rébellion?

« Alors que plus de 50 personnes ont déjà chopé le virus, la cité religieuse de Médina Gounass semble n’avoir toujours pas pris conscience du danger du covid19.
Les populations vaquent paisiblement à leurs occupations. Malgré le couvre-feu, les mosquées n’étaient pas fermées. Tout au plus, le khalife Thierno Amadou Tidiane Bâ avait demandé aux quartiers de prier sur place. Il a fallu qu’un boutiquier contamine le médecin chef pour que des efforts soient consentis pour faire respecter quelques normes édictées par les autorités sanitaires. Hélas ! Beaucoup peinent encore à croire qu’il y a autant de personnes infectées à Médina Gounass », écrit L’As.
Le journal d’ajouter : « Comble de l’ignorance, certains soupçonnent même le médecin de district, Dr Sané, de véhiculer de telles rumeurs pour ternir l’image de leur cité où il servait avant d’être muté après une brouille avec les populations. Hier donc, pour faire respecter la loi, la compagnie de Tambacounda a été envoyée en renfort pour faire respecter la loi. Aujourd’hui donc, les regards seront rivés sur la cité religieuse d’autant plus que les populations sont déterminées à effectuer la grande prière du vendredi, contre vents et marées. A moins que la sagesse ne prévale, des affrontements entre récalcitrants et forces de défense se profilent à l’horizon ».