Me Yerim Thiam « Le décret de révocation de Khalifa Sall est normal, justifié et même tardif »

Dakarmidi – Après la sortie des avocats de Khalifa Sall avant hier, mercredi 5 septembre 2018, affirmant que le décret de révocation de leur client est illégal, les avocats de l’Etat sont montés en créneau hier, jeudi 6 septembre 2018 pour apporter la réplique à ceux du maire de Dakar.

« Je ne vois que des raisons politiques. Il n’y a aucune raison juridique de faire un tollé sur ça, mais on veut amuser le peuple, le distraire sur des questions annexes. Il n’a pas de lien nécessaire entre la révocation et la condamnation de Khalifa Sall. La président Macky Sall était fondé à prendre une décision. Nous ne sommes pas l’oreille du chef de l’Etat. Il prend les décisions au moment opportun. Ce décret de révocation est parfaitement justifié et même tardif », c’est la conviction de Me Yerim Thiam.

Selon l’obs, Me Thiam et ses confrères ont face à la presse hier, jeudi 6 septembre 2018, pour dire que la révocation de Khalifa Sall ne méconnait pas les règles de la présomption d’innocence. Les faits pour lesquels il est poursuivi sont consignés dans un rapport de l’Inspection générale d’état (Ige) et ne sont contestés autrement que par le fait de prétendre qu’il n’y a pas à justifier un trou de 1,8 milliard de Fcfa dans sa caisse, parce que ce sont des fonds politiques.

A en croire Me Yerim Thiam, indépendamment de l’aspect condamnation pénale de la question, l’autorité est politique, il a le droit et le devoir même de le révoquer. « C’est une décision administrative et, plusieurs fois, des maires ont été révoqués. Ce n’est pas quelque chose de nouveau », tonne t-il.

La rédaction