Me Wade : « j’ai grand espoir qu’à l’au-delà je serai comblé de miséricorde par le Seigneur, je n’ai aucun doute là-dessus »

Dakarmidi – Me Wade était hier venu présenter à Sidy Lamine Niass ses condoléances suite à la disparition de Cheikh Ibrahima Niass, Khalife de Léona Niassène. Le Pape du Sopi aura encore une fois  séduit son auditoire par ses paroles de sages mais aussi par ses piques en direction de son successeur Macky Sall par l’usage de termes si philosophiques. « Je suis un vieillard assis aux portes de la mort, si l’Ange [Gabriel] se présentait à moi pour retirer mon âme, je serai un homme heureux » dira le Président Wade, tout ému, qui se sent visiblement en ces temps périlleux, acculé et délaissé, à la limite « humilié » par un de ses enfants, qui ont vu les événements et le temps les pousser aux désaccords. Me Wade en homme intelligent est en train de chercher une issue pour arrondir les angles avec Macky Sall, dans l’intérêt du pays. Cela impose naturellement que les deux hommes se mettent autour d’une table. Wade est plus que jamais populaire dans le pays, dans la salle où il déclamait son speech, il avait émerveillé tout son public, et en quittant l’immeuble de Walf, à Khar Yallah, il avait également mobilisé toutes les attentions. Ce fut un moment fort d’enseignement, un discours, des mots, des gestes et un sourire sur un visage sénescent mais jovial, Wade est plus que jamais ce grand patriarche qui n’a pas encore fini d’honorer le peuple sénégalais qu’il aime tant.

La rédaction