Me El Hadji Diouf raconte son calvaire à l’hôpital pour voir son client Bamba Fall (Vidéo)

L’isolement de certains détenus au Sénégal n’est pas un vain mot, il s’exporte même hors des prisons, et ce n’est pas Me El Hadj Diouf qui nous démentira, lui qui a vécu « la torture » ce vendredi matin à l’hôpital Le Dantec au pavillon spécial précisément où est interné Bamba Fall, suite à un coma diabétique. Ainsi aux conditions carcérales quelques fois «inhumaines», s’ajoutent le manque d’assistance et la « mise en quarantaine » des détenus qui n’ont même pas le droit de rencontrer leurs avocats.

Me El Hadj Diouf, conseil de Bamba Fall en a payé les frais : « Quand j’ai su que le maire était à l’hôpital j’y suis allé. On m’a empêché de le voir. Le général m’a dit qu’ils doivent suivre des instructions. Je suis l’avocat de Bamba Fall et j’ai le droit de le voir. Ils m’ont demandé une autorisation que je leur ai montrée. Le médecin Chef a dit que je devais le voir dans les normes », rapporte l’avocat qui dit vivre l’enfer dans l’hôpital.

Poursuivant le récit de sa galère, il fera savoir que par la suite : « le général m’a dit d’attendre qu’il appelle le ministre, sinon Macky Sall lui-même. Je me demande de quoi il s’agit là. Je suis resté pendant plus de 5h de temps sans voir mon client. Augustin Tine (Ministre des forces armées) m’a lui-même appelé pour me dire enfin que je pouvais le voir. Le médecin est revenu après pour me dire d’attendre encore. Il a contacté l’administration pénitentiaire qui a ordonné qu’on m’empêche de le voir, renseigne l’avocat, choqué et sidéré par la manière dont agissent les autorités contre l’édile de la Médina.

En solution à cette « hécatombe », il propose un ‘Ndeup’ du gouvernement : « Le gouvernement de Macky a besoin d’un « Ndeup » collectif. Je ne sais pas où va le pays, dénonce-t-il non sans indiquer une fois de plus que Bamba Fall est un otage politique : « Je veux faire savoir au monde entier que Bamba est un otage, il a été séquestré ».

La Rédaction