Mahammed Dionne opte pour la levée des limitations des dépenses sécuritaires

Dakarmidi – Les pays africains ne peuvent pas rester sur la contrainte de limiter leurs dépenses sécuritaires au risque de voir annihilés leurs efforts de développement. Cette assertion est du Premier ministre Mahammed Boun Abdallah Dionne.
Le chef du gouvernement sénégalais intervenait lors de la cérémonie officielle de clôture du Forum international de Dakar sur la paix et la sécurité en Afrique, qui a pris fin mardi à Diamniadio, ville située à une trentaine de kilomètres de Dakar.
« Au-delà des moyens matériels et humains, les dispositifs juridiques doivent être renforcés pour mieux encadrer la réponse sécuritaire et contribuer à la lutte contre le financement du terrorisme », a préconisé Mahammed Dionne.
Il a salué « le dévouement » des forces de défenses et de sécurité africaines qui selon lui oeuvrent pour le maintien de la paix « avec abnégation dans des conditions souvent dangereuse. »
Selon M. Dionne, « la mutualisation des efforts et le multilatéralisme demeure essentiels à l’attente des objectifs de paix, de sécurité et de stabilité en Afrique ».
Il a par ailleurs profité de la tribune de cette rencontre internationale pour lancer un appel pour la paix au Moyen-Orient.
« Tous les dossiers brulants de l’actualité internationale sont liés d’une manière ou d’une autre à la question de la paix et de la sécurité au Moyen-Orient. Le Sénégal demeure engagé en faveur d’une paix définitive dans cette région du monde », a indiqué le chef du gouvernement sénégalais.
La rédaction

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire
Merci de renseigner votre nom