Magal : Touba ca kanam et ofor se crêpent le chignon

En effet, d’après «Libération», l’Ofor soutient, pour justifier les perturbations notées sur le réseau hydraulique, que Touba Ca Kanam et Ecotra auraient cassé, lors de travaux, des conduites occasionnant ainsi des fuites. Ce que Touba Ca Kanam » dénonce formellement d’autant que les travaux indexés, à Ndamatou, n’ont pas encore commencé.
 
D’ailleurs, Touba Ca Kanam annonce une citation directe contre le directeur général de l’Ofor, Seyni Ndao.