Madické et ses incohérences ( par saa kadior )

Nous étions retenus pour le respect que nous portons au Pr Abdoulaye Wade évitant ainsi de parler du cas Madické Niang mais aujourd’hui, tous les ingrédients sont réunis vu qu’il a « emprunté » le courage en se déclarant candidat tout en refusant de lâcher le sein maternel qui l’a allaité jusqu’hier. Cette confusion de rôle et cette incohérente posture qu’il n’arrive même pas à discerner lui-même me pousse à écrire.

Cette longue amitié qu’on avait fini de ranger pour l’éternité et l’ériger en exemple aux générations futures dans ce pays en perte croissante de modèle vole ainsi en éclat en plein jour. Etes-vous contraint ou êtes-vous acteur ? en tout état de cause vous avez choisi d’être comme les autres. Par conséquent nous allons vous traitez ainsi, même si nous vous avons concédé un temps beaucoup plus long.

N’étiez-vous pas présent au congrès d’investiture de Karim Wade ? bien sûr que OUI ! aviez-vous porté votre candidature ? NON ! Karim n’était-il pas en prison au moment de sa désignation comme candidat du parti ? la réponse est OUI ! alors rien de nouveau sur la planche, il suffit seulement d’avoir le courage d’assumer votre traitrise plutôt que de sombrer dans viles et insignifiantes explications.

Tout ceci présageait une âpre lutte dont tout le mode était conscient et qui plus si l’adversaire s’appelle Macky « Sale » l’ingratitude personnifiée, l’hypocrite démasqué pour dire l’incarnation de Satan sur terre.

Je suis tenté de dire que vous êtes ridicule, vous êtes malhonnêtes et qui plus hypocrite pour avoir cheminé avec Wade par commodité, par nécessité jusqu’à bénéficier d’un habit  que jamais vos âmes traitres ne sauraient vous conférez. Alors aujourd’hui nous nous rendons compte que ce vêtement est trop long et trop lourd pour vous.

Pensiez vous peut être que Wade n’allait pas vivre longtemps afin de pouvoir réclamer son héritage ( vous affirmez que c’est en 1998 que vous étiez allé voir Serigne Saliou pour vous présentez aux élections de 2000 ) alors vous n’étiez qu’un ennemi patient derrière Wade mais par la grâce divine il est encore là et que Dieu le laisse encore longtemps parmi nous. Par défaut d’endurance et pour avoir perdu le Pouvoir, vous venez d’enterrer des années de gloire pour un poste à la table à manger de cet anti valeur de Président de grâce assumez vos responsabilité.

Entre temps le fils légitime à grandi, a muri et par la force des choses il est devenu populaire et draine des milliers de sympathisants pour avoir fait ses preuves. Que reste t-il alors de vos rêves si ce n’est essayé de vendre le bien familial afin que personne n’en dispose.

Quand j’entend les capteurs automatique répéter leurs mensonges devenus aujourd’hui sans substance c’est dire mettre dans la tête du sénégalais lambda que Wade n’a d’yeux que pour son fils, là je me rend compte de toute l’hypocrite des uns et des autres…

C’est un congrès qui a désigné Karim candidat PDS alors qu’il soit le fils de Wade ou pas, il a respecté les chartes du Parti en se faisant investir lors d’un congrès où tout le monde était libre de poser la sienne. Dès lors personne n’a aujourd’hui le droit de nous parler de Karim comme fils de Wade mais d’un candidat démocratiquement élu. Le PDS est entrain de défendre un principe sans lequel il ne serait plus un Parti politique digne de ce nom c’est dire aller dans une logique qui est d’écarter toutes personnes qui comptent piétiner sur son règlement intérieur. Lutter contre la dictature d’un « Prisident » qui compte choisir ses adversaires est un combat de courageux et ce trait de caractère vous manque.

Madické ose s’ériger en un plan « B » virtuel dans une tortuosité jamais égalé, lui qui, à l’attendre parler à pour programme de « sauver Wade, Karim et Khalifa » et semble sortir d’un beau rêve sans se donner le temps de réaliser qu’il était dans le monde de l’abstrait, il s’accapare du premier micro qu’on lui tend pour publier ses délires. Il devais à la limite écrire un livre et y verser son monologue et le titre serait « j’ai fais un rêve » car ce n’est pas seulement Martin Luther King qui a le droit de rêver alors point de plagiat … Je suis triste quand je le vois sombrer dans une justification très difficile qui frise même le ridicule.

Etre fils de Wade exclu t-il d’avoir une prétention dans le PDS ? ne soyez pas ridicule ou devrais-je dire complexés pour oser nous parler de « fils légitime » ou autre considération de bas étage. C’est l’obsession de Macky à détruire Wade et sa famille qui a abrégé le chemin présidentiel à Karim et le PDS en bon stratège a saisi la balle au rebond. Il n’y a aucune autre explication qui tienne ainsi il est devenu naturellement le meilleur candidat, il s’agit là d’un destin et cela échappe aux calculs mesquins des uns et des autres.

Vous êtes entrain de nous dire que même si Karim est le choix évident, il n’a point le droit d’être reconnu comme tel. Vous êtes entrain de nous dire que mieux vaut faire éclater le Parti en mille morceaux que de soutenir le fils de Wade et pourtant vous en réclamez l’héritage. S’il s’agissait seulement de cela qui serait plus légitime que vous? mais ici nous parlons en démocrate et ses règles rigoureusement appliquées vous mettent KO devant lui.

Madické pour en revenir à vous, vous me confirmez d’être un « homme » pas du tout conscient de ses limites… vous n’avez pas l’identikit qui colle au poste de Président ni le caractère qu’il faut pour diriger un pays. Maitre vous voulez plaire à tout le monde et cela relève de l’impossible, je vous vois plutôt comme un bon modérateur dans la cour d’un ROI. Le timbre de votre voix n’est point celui d’un leader et j’ai peur qu’en voulant trop forcer vous risquez de faire apparaitre un trait de vous jusque là dissimilé. Je suis désolé pour vous car vous menez un combat perdu d’avance.

Quelques soient vos souhaits et intentions pour Wade, sachez que jamais vous ne pouvez en avoir autant qu’un fils légitime alors poursuis ton chemin et taisez-vous s’il vous reste un gramme de dignité !!!

En réponse à Wade qui parlait de « couteaux au dos » vous n’avez pas trouver mieux que de lui dire que c’est bien sûr un couteaux MAIS il n’est pas pointu et je vous égorgerai sans douleur…. Vous êtes pire que les autres traitres qui ont au moins le mérite de porter fièrement cet habit indécent et s’offrir aux regards et aux jugements des populations.

Merci au bon Dieu pour cette longévité accordé à Wade et nous vous en prions encore et encore car cela nous a permis de démasquer tous les traitres longtemps couverts par sa BARAKA et sans cela peut être nous continuerons à dormir dans l’illusion d’être bien servi. Heureusement !!!!

«  Aussi longtemps qu’un bout de bois puisse séjourner dans l’eau, jamais il ne deviendra crocodile ».

Saa kadior

La rédaction