MADEV 2019 – ANSTS : Ouverture de la Conférence internationale sur les Mathématiques appliqués au développement placée sous le thème des outils et modèles de la théorie du contôle appliqués à l’Énergie, à l’Épidémiologie et à l’Eau

Dakarmidi- L’hôtel Ngor Diarama de Dakar a abrité ce matin du Lundi 25 Novembre 2019 l’ouverture de la grande Conférence internationale des Mathématiques appliqués aux questions de développement (MADEV) édition 2019 sous la houlette de l’Académie nationale des sciences et techniques du Sénégal (ANSTS) présidé Monsieur Doudou Bâ et le Comité des pays en Dévéloppement (COPED) et l’Académie des sciences de France sous l’égide du Ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation.

Ce grand rendez vous de la science dans le but de faire progresser le bien et le confort des êtres humains a abordé un thème d’actualité : outils et modèles de la théorie du contôle appliqués à l’Énergie, à l’Épidémiologue et à l’Eau à travers des interventions de haute facture des présentations des projets de recherches des doctorants à la suite du discours d’ouverture de Monsieur Doudou Bâ qui a rappelé la place et l’importance du savoir mathématique dont l’application dans différents domaines de la science devrait nous amener à apporter des réponses concrètes aux problèmes auxquels les populations sont confrontés notamment ceux liés à l’énergie l’épidémiologie et l’eau.

Selon le professeur Mamadou Sangharé, Membre de l’ANSTS « Sans les mathématiques il y’aurait ni science  » a t-il dit dans sa Conférence inaugurale portant sur les Mathématiques au service d’autres disciplines car l’univers est gouverné par cette science.

Un programme de trois jours avec divers sous thèmes pour trouver des solutions car « En effet, l’accès à la sant, à l’Énergie et à l’eau constitue des priorités pour nos pouvoirs publics et lea académiciens et plus généralement les scientifiques doivent avoir ce souci de mettre à disposition des décideurs des outils d’aide à la décision. Et les Mathématiques occupent une place de choix dans l’apport de ces outils, mais une place qui peut être améliorée significativement notamment grâce à ce genre de rencontre où des équipes inter-pays peuvent se créer et travailler en synergie dans la complémentarité des compétences. Nous le savons, l’accès à la santé étant un domaine pluridisciplinaire et multisectoriel, il ne saurait se passer de la disponibilité en Eau et en Energie » a éclairé Monsieur Doudou Bâ, Président de l’ANSTS

 

 

La rédaction

 

Laisser un commentaire