Lutte contre la cybercriminalité: La police démantèle une bande de trafiquants de migrants via le net et qui entretenait des prostitués

Dakarmidi – Hier, jeudi 13 septembre 2018, lors d’une rencontre avec la presse, la police a annoncé l’arrestation de 5 individus de nationalités étrangères qui s’adonnaient à un trafic illicite de migrants via le net. Cette bande entretenait également des filles qui faisaient de la prostitution.

En effet, cette bande de malfaiteurs était installée à Dakar, mais avait des complices un peu partout en Afrique, notamment en Gambie, en Guinée-Bissau, en République de Guinée, en Chine, au Mali, en Thaïlande, en Corée et dans certains pays de l’espace Shengen.

Selon le lieutenant Mbaye Sady Diop, qui était accompagné du Dr Pape Guéye, chef de la Division spéciale de lutte contre la cybercriminalité, la police a procédé  à des filatures pendant plusieurs mois avant de démanteler le réseau.

D’après le journal les échos, leur modus opérandi s’appuyait sur le net. « Ils procuraient à des candidats à l’immigration de faux documents de voyage, passeports et autres papiers justificatifs, tels que des bulletins de salaires, des relevés de comptes. Et les données sont modifiées à l’aide d’un programme informatique. Les candidats utilisaient des identités usurpées », a expliqué Mbaye Sady Diop.

Mais ce n’est pas tout, à la suite d’une enquête poussée, la police a découvert qu’il y’avait au delà de l’émigration clandestine, un réseau de prostitution qui était mis en place. Des filles dont la police n’a pas voulu donner leurs identités, ni les nationalités, étaient utilisées pour s’adonner au plus vieux métier du monde. Elles étaient entretenues par cette bande.

La rédaction

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire
Merci de renseigner votre nom