Linguère: La santé malade du djolof n’inquiète pas ses élus ; quelle honte ! ( Par Elhadji Dieng )

Dakarmidi- Lors de son passage à l’hémicycle ce 28 Novembre, le ministre de la santé et de l’action sociale, M. Abdoulaye Diouf Sarr a été largement interpellé sur la situation des structures sanitaires du Sénégal.
De la qualité de l’accueil dans les hôpitaux, au relèvement du plateau technique des structures sanitaires, les parlementaires ont invité le ministre à trouver des solutions les plus urgentes pour une meilleure amélioration du qualité des soins au bénéfice des population.

Cependant la santé precaire des d jolof djolof a été passée sous silence durant cette séance . Car aucun des députés du département de linguère n’était présent lors de ce vote du budget. Donc ils veulent nous faire croire que le djolof n’a pas de problèmes de santé, ou bien la santé des djolofs djolofs c’est le cadet de leurs soucis.
Et pourtant chers députés, notre cher département est aujourd’hui laissé en rade sur ce plan .
L’hôpital Maguette LO de Linguère, la seule structure de référence du Département est confronté à un déficit de ressources humaines et les miettes qu’il reçoit de l’État comme subventions constituent un handicap pour le bon fonctionnement de l’hôpital.
Le bloc opératoire du centre de santé Élisabeth Diouf de Dahra est aujourd’hui fermé à cause d’un manque de personnel qualifié, l’accueil dans les structures sanitaires un véritable casse-tête pour les malades. Beaucoup de cases de santé ne fonctionnent plus et causent des accouchements compliqués voire risqués des femmes à terme de leur gestation. Elles sont embarquées dans des charrettes, faute d’ ambulances.
Tous ces problèmes qui gangrènent la santé des populations ne semblent pas vous préoccuper , ce qui vous intéressent c’est vos salaires et les privilèges. Nous ne sommes pas surpris de vos attitudes. Chers députés du djolof, il est temps de rendre césar à ce qui appartient à césar. Rendre à Djolof ce qui lui appartient.

ELHADJI DIENG
JOURNALISTE

Laisser un commentaire