L’imam Galadio Ka traîne à la barre pour propos offensants

En effet, lors d’une conférence religieuse qu’il animait à Gorée, en 2018, l’imam Galadio Ka a tenu des propos jugés offensants par un groupe de chrétiens.
«On dit qu’il y a 95 % de musulmans au Sénégal. C’est donc 5 % de cette population qui a réussi à légaliser l’alcool, l’adultère, l’homosexualité, l’usure, la danse…». Tels sont les propos du religieux qui ont suscité l’ire du Collectif des veilleurs chrétiens sénégalais.
Après avoir recueilli plus de 2 000 signatures à travers les réseaux sociaux, l’organisation a décidé de porter plainte.
Les deux parties ont été, par conséquent, convoquées au tribunal, ce jeudi.
 
Mais l’audience est renvoyée au 12 novembre prochain.