L’Étudiant Fallou, victime des incongruités du régime actuel!

Dakarmidi – Haro à ces flibustiers, ces pyromanes pompiers, ceux-là même qui embrasent et ensuite ont l’outrecuidance de feindre d’avoir éteint le feu devant les médias. Vous vous attirez toute ma foudre. En décimant un étudiant aux portes de la réussite, vous ensevelisez ses rêves et l’espoir de sa famille en même temps que lui. Fallou est un cadavre de plus dans vos sordides placards. Parce que simplement il exigeait un dû, il a été houspillé et bâillonné. Au soir de notre vécu, nous répondrons de nos actes devant le Maître suprême. Et ces exactions commises de manière sporadique sur les étudiants mettent à nu tout le sadisme d’un gouvernement dont le porte-étendard n’a ni le coeur ni la tête pour mener le Sénégal à bon port. Il n’a point les épaules assez larges pour supporter de façon convenante les charges qui lui sont confiées.


Ce pays bat de l’aile dans tous secteurs et l’étau se resserre depuis son accession à la magistrature suprême. Son magistère virevolte entre bain de sang et bain de larmes. J’en lui veux à ce guenon, dont personne n’avait vu venir les agissements cruels et ubuesques. Il sied après ce forfait commis sur personne de Fallou, de faire fissa puis diligenter une enquête sobre et transparente. Dame justice en ressortira grandie; Et pour une fois, je pourrai peut-être croire que nous avons d’honorables magistrats à la cour; Des juges qui brandissent le glaive de la justice et ne se montrent guère frileux devant l’indélicatesse de la situation. Thémis exulterait alors que les poids tenus entre ses deux mains sveltes n’aient pas flanché et que les mesures ne soient pas à géométrie variable. Puisse aussi la décision de punir être prophylactique afin que quelque chose de tel ne soit rebâché à l’avenir. Dans une autre mesure, j’espère qu’après cette facheuse situation, les forces du désordre comprendront enfin que les étudiants ne sont pas des guérilleros ennemis contre lesquels ils doivent combattre. Sous ce prisme, ce pays a besoin de requiem pour les heures sombres qu’il vit. A cet effet, adjurons que la ribambelle d’épisodes malheureux qui le prend au collet depuis une révolution, soit à son épilogue avec la mort de Fallou, tombé sur le champ d’honneur. #Dieu_bénisse_le_Sénégal_!

Youssouph Guéye, Master 1 sciences juridiques, UGB