LETTRE OUVERTE À NOTRE MAIRE FANTÔME (Papa Makhtar Diallo)

Dakarmidi- À Monsieur Ousmane NDOYE, Maire de la commune de Colobane, Fass, Gueule Tapée

OBJET : démission du maire exigée et remplacement par la mise en place d’une délégation spéciale

Monsieur le Maire,
Après avoir, dans un premier temps, accepté de vous rencontrer pour vous exposez les problèmes que nous avons dans la commune ;

Après vous avoir démontré que nous ne voulions pas nous comporter par des pratiques et des méthodes à l’opposé de la bienséance publique, et parfois, trop contradictoires et désagréables aux yeux de nos compatriotes, convaincus que c’est là, une habitude chez les hommes politiques ;

Après vous avoir écouté, et souscrit, conformément à votre souhait, de vous laisser du temps ;

Après avoir proposé au Conseil municipal et votre équipe de collaborateurs un mémorandum d’actions, fruits de nos nombreuses réflexion partagée idées ;

Après avoir participé, de manière active, aux quelques travaux que vous aviez daigné nous confier, afin que notre bonne volonté évidente, soit mise à l’épreuve au vu et au su de tous et toutes ;

Après vous avoir rencontré pour vous confirmer notre bonne volonté, dans l’urgence et la nécessité qu’il y avait à vous accompagner à nos yeux, pour la réussite de votre mandat (démarche volontariste restée sans suite, malgré que vos promesse de nous prendre en compte).

Le temps est donc venu pour nous de vous faire part de nos observations par rapport aux manquements observés dans le cadre de votre gestion. Une gestion aventurière, par ailleurs, qui ne respecte pas toujours les intérêts des administrés, citadins, habitants de la commune (et pourtant, un grand espoir était permis).

Cette commune que nous aimons tous, était jadis mal administrée à notre goût. Mais depuis que vous êtes là, on voyait en la nouvelle équipe municipale, une alternative crédible pour enrayer leurs nombreuses difficultés auxquelles nous sommes confrontées.

Aujourd’hui encore, et plus que jamais, la commune marche à reculons. Sa jeunesse sans emploi divague car elle n’a aucun revenu ni possibilité offerte pour s’en sortir, en élaborant elle-même ses projets, vu qu’aucun projet d’envergure n’est prévu pour elle.

En effet, rien n’a été initié par la nouvelle équipe municipale depuis son installation, allant dans le sens de mettre à l’œuvre une jeunesse composite et dotée de talents cachés. Mis à part le projet de rénovation de la place de l’obélisque, nous n’avons rien senti de votre part pouvant être agréé.

Or Dieu sait que notre Commune est confrontée à de réels problèmes d’infrastructures et d’équipements socio-éducatifs et collectifs. Le Centre de santé sis à Colobane ne respecte aucune norme d’hygiène, de même que le Centre de sante Élisabeth Diouf de la Gueule Tapée.

Le marché de Colobane, Fass et Gueule Tapée envahissent les maisons du quartier. Et plus grave encore ! Même dans certaines quartiers les écoles primaires sont envahies par les installations anarchiques de cantines de commerçants. Le Centre socioculturel sis à Fass est dans un état regrettable de délabrement.

La Commune ne dispose pas de toute la voirie nécessaire et normale, en dépit de sa position géographique envieuse. Et pourtant, presque toutes les Communes qui nous entourent disposent d’infrastructures routières performantes. Le maire a remporté la palme des maires absentéistes. Il n’est jamais à son bureau quand on a besoin de le voir, et pour le voir, il faut courir derrière ses secrétaires pour obtenir une hypothétique audience.

Chaque année, des cas de vols et d’agression sont signalés çà et là, à cause du problème d’éclairage public absent. Trop de citoyens sont régulièrement la cible et la victime de vols et d’agressions, et ce, un peu partout sur l’étendue de la commune. Alors qu’il aurait été possible de leur éviter de tels sorts si la Commune s’était dotée d’un programme visant à éclairer toutes les voies publiques qui la traversent.

De plus, les populations ne disposent d’aucune information sur les dépenses engagées par l’équipe municipale. Le budget est exécuté dans une totale opacité. Le «manque de transparence» est là, c’est notre constat. Vous ne cédez facilement aucune information pouvant nous permettre de vous juger sur pièce et de mieux mesurer toutes les dépenses.

Et pourtant, les populations espéraient voir une rupture dans la gestion des affaires communales avec cette nouvelle équipe à la tête de la Mairie. Mais hélas ! Aujourd’hui, le désespoir est la chose la mieux partagée. Le désespoir est devenu un produit local.

Le seul acte de changement vécu par elles, c’est l’arrivée de ce nouveau maire, qui est malheureusement sans esprit d’initiative et sans projets innovants. Jusqu’à ce jour, nul ne peut énumérer une seule réalisation concernant la gestion de la Commune depuis 2014. C’est inquiétant en effet !

En conclusion, au regard de tous ces constats, ne soutenant pas les projets que vous engagez, n’adhérant du tout à votre concept néfaste de gestion de la vie communale, nous nous voyons dans l’obligation d’exiger de vous votre démission.

Remarquant qu’au passage vous n’avez pas assez de temps pour s’occuper des problèmes de vos administrés, nous demandons à Monsieur le Président de la République, l’installation d’une Délégation spéciale ayant pour rôle de préserver les intérêts des populations et non de s’enrichir sur leur dos de contribuables.

Ce courrier-lettre ouverte sera d’ailleurs transmis à Monsieur le Président de la République afin qu’il installe sur notre demande, la délégation spéciale eu égard au report à nouveau des élections locales à une date indéterminée.

Et ce, malgré les apparences, pour vous sachiez que nous ne vous en voulons pas, ni que vous alliez croire que notre démarche s’inscrirait dans l’obstruction et l’agressivité contre votre personne. C’est plus un sentiment de déception, parce que longtemps trahis et désabusés, qui fait que nous ne voulons plus de maire au mandat prolongé pour vivre les prochaines semaines comme les précédentes années mal soldées, d’une gestion chaotique et peu transparente.

Notre lettre ouverte n’est non plus une marque de manque de considération que vous voudriez y voir de l’irrespect : elle reste cette franchise des grandes âmes. Car il s’agit avant tout d’exprimer un sentiment communal partagé et qui veut ici attester qu’il y a dans cette commune des citoyens et citoyennes, hommes et femmes soucieux et soucieuses de leur vie en communauté dans la cité, et qui sont plus qu’animés de la volonté de bien faire les choses d’une manière bien différente de votre démarche peu inclusive. Une autre façon de concevoir les affaires de la cité et de penser les rapports élus/administrés.

Ce n’est donc pas un délit ! Nous espérons avoir été compris et que vous en convenez avec nous que c’est la vérité des habitants de Colobane, Fass, Gueule Tapée.
Bien cordialement
Papa Makhtar Diallo