L’Etat face à l’équation KARIM! (Par Saa Kadior)

Dakarmidi – Pourquoi le retour de Karim est et demeure une « Ninna nanna » pour la classe politique sénégalaise? pas seulement pour Macky et ses mackillons mais aussi pour ces défaillants ex-compagnons pour ne pas dire ex-parasites qui ne comptent exister qu’en calomniant Karim.

Il y a problème ou mieux il y a une certitude qui est une et une seule : si Karim pose les pieds au Sénégal, il n’ya plus place pour personne et cela le Pouvoir en est conscient et je pari que notre gros bébé ne sera même pas au Rendez-vous du deuxième tour. Quand aux parasites sevrés et indignes dans l’épreuves, ils ont pactisés avec le roi seulement en quête de nourriture et donc contraint de répéter que Karim ne reviendra pas pour mériter leur pension de traitre.

Quelques fois ils soutiennent que Karim ne posera pas les pieds au Sénégal pour des raisons que seuls eux détiennent le secret, quelques fois acculés dans leur incertitude, ils menacent de lui opposer une contrainte par corps. Vu qu’ils ne sont sûrs de rien, ils prennent plus de précautions en modifiant la constitution instaurant un parrainage absurde, autoritaire pour dire sans débats. Toujours dans cette même optique et poursuivis par une peur tenace et face à l’inscription de Karim qu’ils croyaient impossible, ils manipulent les lois du code électoral pour rejeter une candidature avant l’heure. 

Eh oui !!! nous le savons mieux que vous, Macky sera roulé dans la farine en plein jour et votre peur est bien fondée MAIS hélas il n’y a pas de schéma ou menaces qui tiennent car Karim sera de retour et l’unique solution est de fuir avant l’heure. La marrée humaine qui l’accueillera ne laissera pas le choix à cette Police républicaine que de se ranger du coté du peuple et croyez-moi  notre hippopotame nationale n’est pas aussi courageux qu’il en donne l’air….

Tempérez vos ardeurs et surveillez vos arrières car votre « guerrier » vous abandonnera en pleine bataille et il a déjà fait ses preuves en matière de traitrise. L’unique chose qu’il a réussi à faire pour son peuple c’est de nous aider à identifier tous les traitres du pays qui seront désormais mis en quarantaine, hors d’état de nuire. Ce peuple n’est pas amnésique et croyez-nous on leurs fera un procès en plein jour.

Devant cette danse effrénées des traitres « libéraux » qui confond cette doctrine à la liberté de trahir, les sénégalais sont tout simplement dégoutés. Prétextant que Macky sort de l’école de Wade, j’aimerai savoir qui voudrait avoir un fils à l’image de ce dernier. Celui qui donne un coup de pied au père et qui s’approprie un autre qu’il a serré la main au moment où il avait déjà atteint le sommet. Ces gens qui ne drainent pas deux créatures derrière eux, ne servent à Macky que pour dresser une liste d’anciens dignitaires « libéraux » et se donner une importance qu’il n’a pas. Cette politique de communication inerte ne nous perturbe guère d’autant plus que ce n’est qu’une chasse aux sorcières à la lueur d’une torche.

De la « fumée et point de rôti » c’est cela la vision de notre Président alors, vivement cette associations d’hypocrites qui acceptent au moins d’y mettre la face après s’être camouflé pour longtemps tels des parasites, une meilleur manière de les voir regrouper pour les achever d’un seul coups.

Karim sera de retour et cela est une certitude qu’on a point besoin de démontrer ou de donner une date. Vous êtes libre de ne pas y croire et nous ne ferons rien pour vous en convaincre car c’est devant nous. Toute cette campagne d’intox n’est que du gâchis car une fois au Sénégal tout ceci tombera dans l’eau comme un château de paille. Vous n’allez point nous bousculer pour faire les choses avant l’heure et c’est ce calme impressionnant et cette tranquillité bouleversant qui fait de Karim un leader mature qui perturbe le sommeil de plus d’uns. Dans ce brouhaha de traitres, d’aucuns ont l’intime conviction qu’ils ne pourront jamais entrer dans les plans de Karim à qui nous exigeons de faire la politique autrement dès lors un Farba Senghor , un Pape Samba Mboup pour ne citer que ceux-là ont bien raison d’aller se rafraîchir dans le jardin du « macky ».

Karim sera là au moment que le PDS aura choisi, Karim se présentera aux élections présidentielles et inecha Allah gagnera les élections de 2019 pour le moment dansez au rythme du « wathiathia fagnigue… » avant que la chanson ne devienne : « wouthiouthiou » pardon « wouy manééééééé ».

Saa kadior

La rédaction

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire
Merci de renseigner votre nom