L’essentiel de la presse du mercredi 24 janvier 2018

Dakarmidi – A la Une: Salif Sadio chef rebelle du MFDC dit ne pas respecter l’interdiction de la coupe de bois en Casamance, Procès Khalifa Sall: guerre de procédures enclenchée, Grève des enseignants: les élèves supplient les enseignants de reprendre les cours

1-Procès Khalifa Sall: La guerre de procédures a tenu la salle 4 du tribunal en haleine. Un jeu de ping pong entre les avocats défenseurs du maire de Dakar et le parquet a marqué la première journée du procès qui reprend aujourd’hui

2-Tuerie de Boffa: Salif Sadio chef rebelle du MFDC parle et dédouane le mouvement rebelle qui, dit il , n’est pas mêlé au massacre. Le chef rebelle dit qu’il ne respectera pas l’interdiction de coupe de bois édictée par le gouvernement

3-« Jaime Trump, il nous a dit la vérité » Le Président Yuweri Museveni d’Ouganda a clashé ses collègues africains qui, comme Macky Sall, se sont offusqués des propos de Trump traitant des pays africains « de merde »

4-Grève: Le cri de cœur des élèves aux enseignants. L’image est poignante, celle des élèves du collège de Dalifort qui ont lancé leur détresse au micro de la TFM et « supplié les enseignants de ne pas les sacrifier en faveur du privé et de reprendre les cours »

5-Une pénurie d’essence Super depuis quelques jours. Le problème est que, faute de brut, la Société africaine de raffinage (SAR) est à l’arrêt. D’ailleurs, le pire a été évité grâce à Total qui a « détourné » une partie de son stock destiné au Mali vers le Sénégal. En effet, Oryx devrait livrer à la SAR un bateau attendu depuis fin décembre 2017. Un retard qui soulève des inquiétudes légitimes.

6-Pénurie de sang: Des responsables d’hôpitaux comme celui de Touba lancent un appel aux donateurs volontaires de sang. A Touba, sur des besoins de 20000 poches, il n’y a que 5000 disponibles pour l’ensemble des 2 millions d’habitants

7-Oscars: « Felicité » recalé aux Usa. Le film qui fait la fierté du cinéma sénégalais et africain d’Alain Gomis n’a finalement pas été retenu pour les Oscars du cinéma

8-Wari licencie: Décidément c’est une mauvaise passe que traversent les travailleurs sénégalais. Après CityDia et Pfytzer, c’est au tour de Wari de licencier 20 employés ce mardi. Cette décision donne raison aux sceptiques qui ont toujours soutenu que Wari n’avait pas les moyens de ses ambitions