Les lieux de cultes Chrétiens reste fermés

Front view of the Notre Dame des Victoires cathedral taken 26 May 2004, where former cardinal archbishop of Dakar Hyacinthe Tiandoum is due to be burried. The Roman Catholic archbishop emeritus, aged 83 died early 18 May in a clinic in South of France. He was ordained in 1949 and became archbishop of Dakar in the mainly Muslim Senegal in 1962. AFP PHOTO SEYLLOU DIALLO / AFP PHOTO / SEYLLOU DIALLO

Dakarmidi  –

Dans un communiqué adressé aux fidèles chrétiens, la Province ecclésiastique de Dakar, rejette l’éventualité d’une reprise du Culte chrétien, motivant cette position par la lutte contre la pandémie de la Covid-19. D’autant plus qu’indique le document : « La situation actuelle ne milite pas en faveur d’une reprise immédiate du Culte chrétien. »

La preuve ajoute la note : « Contrairement à ce que beaucoup d’entre nous souhaiteraient ou penseraient, la date du 15 Aout 2020 n’a jamais été fermement retenue pour une reprise officielle du Culte chrétien en public, notamment à travers la Célébration des Messes avec présence du Peuple de Dieu. Nous avions évoqué cette date en ces termes : « Dans la perspective d’une reprise ultérieure du Culte et des activités pastorales, aux environs de la 15 Aout 2020 peut-être, si la situation se stabilise, nous demandons aux Communautés paroissiales de mener déjà une réflexion pastorale sur les mesures sanitaires adaptées à chaque localité ».

« Devant la propagation de la pandémie dans notre pays, le Chef de l’État, le Président Macky Sall, ne vient-il pas, lors de la réunion d’évaluation du plan de riposte à la Covid-19, du jeudi 07 Aout 2020, de donner instruction ferme aux Ministres de l’Intérieur et des Forces Armées de déployer un dispositif spécial afin de renforcer les mesures en vue d’un meilleur respect des gestes barrières ? Les différents Communiqués du Ministère de la Santé et de l’Action Sociale ne nous alertent-ils pas à suffisance sur les nombreux défis auxquels nous sommes confrontés aujourd’hui, avec 11 003 cas déclarés positifs et 229 décès, même s’il faut se réjouir du nombre de guérison ? – Au niveau international, la pandémie ne gagne-t-elle pas du terrain, refaisant surface dans certains pays, les obligeant à revenir à des mesures restrictives concernant la mobilité des personnes et, amenant même des Églises sœurs à suspendre à nouveau le Culte ? Des experts et personnes averties, n’insistent-ils pas sur les menaces persistantes et aggravantes de la pandémie ? »

Ainsi, à l’occasion de la prochaine fête de l’Assomption, le 15 août, les fidèles sont invités à « éviter les déplacements et les regroupements habituels, et d’invoquer, avec ferveur, la protection maternelle de Marie pour nos familles, notre pays et le monde entier ».

« Ce qui prime, c’est la vie et la santé des personnes qu’il ne faut pas mettre en danger », tranchent les Evêques du Sénégal