Les alliances électorales en exergue

Dakarmidi – Les alliances électorales en vue de la présidentielle du 24 février prochain et la présentation du premier Airbus A330-900 Neo d’Air Sénégal constituent les sujets dominants de l’actualité dans la livraison de la presse quotidienne de ce vendredi 1er février 2019.
Le quotidien Enquête qui a choisi de mettre en exergue le premier sujet, indique que c’est « la course aux alliances » pour le scrutin du 24 février lors duquel les Sénégalais sont appelés à élire un nouveau président de la République.
Le journal signale que le leader de la coalition Idy 2019, Idrissa Seck, peut compter sur l’ancien ministre Moustapha Guirassy.
Il explique que ce candidat recalé lors du contrôle des parrainages par le Conseil constitutionnel a décidé de lui apporter son soutien dans la foulée de Thierno Bocoum, Malick Gackou et Amsatou Sow Sidibé, qui ont également décidé de se ranger derrière lui.
Sud Quotidien en déduit que le leader de Rewmi « devance » sur ce plan Macky Sall, le candidat sortant, et le leader de Pastef, Ousmane Sonko.
Le journal indique que cette « bataille pour le débauchage » des ex-candidats membres du C25 « semble tourner, pour le moment, en faveur du candidat de la coalition +Idy 2019 qui a réussi à enrôler quatre des cinq candidats qui se sont jusqu’ici déterminés ».
Dans le sillage de Sud Quotidien, le quotidien Tribune signale « les frémissements d’une montée en puissance » du candidat Idrissa Seck, dont « la candidature semble prendre de l’embonpoint au vu des ralliements qu’il a commencé à engranger auprès des recalés du Conseil constitutionnel ».
« Longtemps fragilisé par des positions publiques discutables et inutilement médiatisées par ses propres soins, Idrissa Seck pourrait être un vrai challenger au scrutin du 24 février », écrit le journal.
Pour Le Témoin, Idrissa Seck est « tel le Phoenix » qui renait de ses cendres. Selon le journal, « donné pour mort politiquement il y a quelques mois, le leader de Rewmi rebondit spectaculairement ».
Mais selon Le Soleil, si Amsatou Sidibé et Moustapha Guirassy ont choisi de rallier le camp d’Idrissa Seck, l’avocat Me El Hadji Diouf a lui préféré continuer à cheminer avec le président Macky Sall qui s’est aussi renforcé avec le soutien du Diaraf Youssou Ndoye.
Le Quotidien remarque lui qu’ l’ancien président « Abdoulaye Wade et Khalifa Sall tardent à donner leur consigne de vote et courent ainsi le risque de division dans leur camp ».
« Voix de dispersion », titre le journal, expliquant que « chez les +Khalifistes+, c’est Bamba Fall qui ne se voit pas lié par un mot d’ordre de son chef », tandis que « chez les Libéraux, c’est Babacar Gaye qui invite son parti à soutenir Idy ou Madické et exclut tout boycott ».
Résumant ce jeu des alliances, L’Observateur parle d’un « mercato divers ». Le journal signale aussi que le leader de ’’Fecce Maci Boolé’’ Youssou Ndour a décidé de baliser la voie à Macky Sall avec l’opération « Xaal Yoon » qu’il a décidé de mettre en branle.
En tout cas, pour WalfQuotidien « c’est la foire aux alliances », le journal notant que « les cinq candidats à la présidentielle sont dans une course effrenée pour avoir les faveurs des candidats recalés par le parrainage et des hommes politiques tout court’ ». Et de prévenir ainsi : « Attention à ne pas ramasser des candidats qui n’ont aucune représentativité ».
Outre le jeu des alliances pour la présidentielle, la presse quotidienne évoque également la réception du premier Airbus A330-900 Neo d’Air Sénégal. Selon le chef de l’Etat, cité par Le Soleil, « cette nouvelle acquisition vient renforcer la flotte de la compagnie nationale (Air Sénégal) déjà composée de deux Air Atr 72-600 neufs et qui comprendra, à moyen terme, sept aéronefs avec la livraison du deuxième A330-900 Neo et d’un troisième 319 durant cette année ».
La cérémonie de réception de cet Airbus baptisé « Casamance », fait aussi la Une de L’As, qui précise que la compagnie nationale est désormais « prête à exploiter le réseau intercontinental ».
Le Quotidien n’est pas non plus en reste en annonçant que « Air Sénégal atterrit à Paris ce soir ».