Législatives 2017: Manko Taxawu Senegaal vilipende Macky Sall auprès de l’UA

Dakarmidi – Au Sénégal depuis quelques jours pour les besoins de l’observation, la supervision et le contrôle du bon déroulement du scrutin du 30 juillet, les observateurs de l’Union Africaine (UA) rencontrent à tour de rôle les différentes listes en lice pour les législatives. Mankoo Taxawu Sénégaal a été reçu par l’intermédiaire de Dethié Fall, numéro 2 Rewmi, membre de cette coalition. Et ce dernier comme l’on pouvait s’y attendre a lors de sa rencontre avec les émissaires de l’UA, mis à nu les carences qui caractérisent le régime de Macky Sall en matière de gestion du fichier électoral, en effet des décisions non consensuelles, aux modification touts azimuts des dispositions du Code électorale, Dethié Fall n’a rien omis. «Nous leurs avons tout simplement dit que nous avons des difficultés à nous accorder sur les mots pour qualifier ce comportant du président Macky Sall», dira-t-il. Avant de se justifier:
«Dès fois on est gagné par le mot négligence, parfois par le mot insouciance, parfois le mot inconscience et le mot qui revient le plus c’est l’incompétence pour dire qu’à 5 jours de la tenue des élections, voire le président de la République Macky Sall saisir le conseil constitutionnel pour valider une décision incompréhensible, irresponsable». Et cela, poursuit-t-il, «pour encore une fois violer les dispositions de la loi électorale en son article L 53 alinéa 1 qui dit d’abord que: «la carte nationale d’identité biométrique est couplée à la carte d’électeur et que celle-ci office de carte d’électeur ». En son article L78 qui stipule qu’ «à son entrée dans le bureau de vote, le citoyen présente sa carte d’électeur, faire une proposition avec la possibilité d’utilisation du permis de conduire, du passeport. Vouloir violer ces dispositions, c’est regrettable dans une démocratie majeure comme le Sénégal», peste-t-il.
La Rédaction

La Rédaction