Législatives 2017-liste commune de l’opposition : « Manko » toujours divisée sur la tête de liste »

Dakarmidi – « Manko Taxawu Senegaal » n’est pas encore sortie de l’auberge. La coalition de l’opposition qui envisage une liste commune aux élections législatives du 30 juillet 2017, a l’obligation de résoudre cette équation politique avant de prétendre réussir le pari de l’unité. Alors que la tête de liste nationale divise les partisans du maire de Dakar, Khalifa Sall et libéraux du Parti démocratique sénégalais (Pds) conduits par le SGA, Oumar Sarr, voilà qu’un troisième prétendant se signale.

Dernier à rallier le « manko », « Bess du niak » de Mansour Sy Djamil convoite aussi la très confortable tête de liste sur la proportionnelle.

Une nouvelle donne qui met de l’eau dans le moulin de la Commission d’investitures mise en place et composée des leaders des 10 formations signataires du mémorandum d’unité.

Les difficultés étant annoncées pour les quotas à allouer aux différentes entités qui composent la coalition. D’ailleurs, compte tenu de ce blocage qui persiste, à moins de 4 jours de la date de limite de dépôt des listes fixée au mardi 30 mai 2017 à minuit, certains partis très connus ont pris l’option de déposer la caution de 15 millions de francs CFA au ministère de l’Intérieur.

Une mesure prise pour éviter une mauvaise surprise. Il s’agit pour ces partis d’avoir une solution de rechange au cas où leurs intérêts ne seraient pris au moment de procéder à la fixation des quotas. Cette option n’est pas financièrement risquée car, il sera loisible à tout parti de renoncer à sa candidature et de demander la mainlevée sur sa caution par le ministère de l’Intérieur.

La Rédaction