le Sénégal occupe la seconde place dans le dénombrement des décès, après le Nigeria

Dakarmidi  – Mame Birame Faye. Selon lui, le CNAS a toujours sonné l’alerte mais malheureusement n’a pas été écouté. Hélas 

Protégeons nos aînés

“Le programme de résilience des ménages a exclu royalement les personnes âgées qui gèrent plus de la moitié des foyers. L’alerte des autorités pour la protection des Aînés, présente l’image d’un serpent poursuivi après son passage éclair”, a expliqué Mame Birame Faye, qui ajoute : “En vérité, il faut corriger l’injustice et réparer le préjudice causé aux Aînés qui ont fondé la Nation et bâti la République”.

Le ghetto de l’oubli

Il plaide pour les plus âgés. “Il faut des mesures fortes, concertées avec les principaux concernés, ces groupes les plus vulnérables en vue de corriger l’injustice qui les confine dans le ghetto de l’oubli”, a-t-il souligné.