Le Forum de Dakar sur la paix et la sécurité et d’autres sujets en exergue

Dakarmidi – La livraison de ce mardi 6 novembre 2018 de la presse quotidienne traite de divers sujets, dont le Forum international de Dakar sur la paix et sécurité en Afrique, ouverte la veille dans la capitale sénégalaise.
Les journaux s’intéressent parallèlement aux faits de société, ainsi qu’à l’actualité politique, économique et judiciaire.
Le Soleil, par exemple, ouvre sur le Forum de Dakar avec la manchette suivante : « Macky Sall pour des Etats forts et résiliants ».
Le quotidien national, photo du chef de l’Etat sénégalais à l’appui, se fait l’écho de l’appel du Président Sall à « poursuivre le combat pour l’éveil des consciences ».
Il s’agit, de cette manière de « réviser la philosophie des missions onusiennes », note le journal, citant également le chef de l’Etat gambien qui a pris part à la rencontre. De l’avis du président Barrow, il faut « impliquer tout le monde » dans cette perspective.
Source A consacre également sa Une au Forum international de Dakar, le journal estimant que la rencontre est « boycottée d’année en année par les présidents, chefs de gouvernements, experts… ».
« Le Président togolais Faure Gnassimgbé ou les ministres des Affaires Etrangères du Ghana, du Kenya et de la Zambie avaient décommandé à la dernière minute lors du Forum de janvier 2018 », rappelle le journal.
Sur les raisons de d’une telle « bouderie », le journal écrit : « De rendez-vous de référence pour les acteurs de la sécurité en Afrique, Dakar devient une caisse de résonance ».
« Le forum ressemble davantage à une succursale du Conseil national de sécurité de l’Elysée », si l’on en croit le même journal.
Sur le même registre Le Témoin quotidien écrit également à sa Une que « Macky Sall (a été) encore boycotté par ses pairs », le journal signalant que « seul le +gouverneur+ de la Sénégambie Adama Barrow a assisté à la cérémonie d’ouverture ».
Le Quotidien s’intéresse également à la même rencontre, en titrant « Macky au Forum Paix et sécurité : Pour une réorganisation des Nations unies ». Il ajoute que le chef de l’Etat a parlé de « la nécessité de revoir les missions » de l’organisation onusienne.
Libération relègue le Forum en appel à la Une, préférant ouvrir sur le règlement de comptes sous les flammes à Maristes, un quartier de Dakar, avec le titre : « Aïda Mbacké, les mystères d’une pyromane ».
La dame qui a mis le feu à l’appartement conjugal est « la fille d’un grand dignitaire », annonce le journal, qui donne en même temps des nouvelles de « l’état de santé de l’époux brûlé au troisième degré ».
« Internée aux côtés de son mari et sous le choc après son acte, elle doit accoucher cette semaine d’où la prudence des enquêteurs », explique encore le journal au sujet de ce drame conjugal également évoqué par Vox Populi.
C’est à croire qu’il y a « une série noire dans les couples », souligne le même journal, qui relate à sa Une un autre fait de société, relativement à une femme qui « mutile sa coépouse à coups de hache … La veille de la nuit nuptiale ».
Le journal Tribune choisit pour sa part de mettre en vedette l’ancien maire de Dakar. « Révoqué de son poste : Khalifa Sall saisit la Cour Suprême », annonce-t-il.
Une information reprise également par le quotidien Enquête, dont l’édition s’ouvre toutefois sur tout autre sujet relatif à la gestion et l’exploitation de l’eau au Sénégal avec le titre « Bataille sans concession ».
Le journal renseigne en effet que « derrière la guerre de l’affermage et l’agitation des uns et des autres, se cache le contrôle des 25% qui seront réservés aux acteurs privés nationaux dans la nouvelle société en charge d’exploiter l’eau ».
En politique, Walf Quotidien revient sur la « déchéance de Madické de son poste de député » pour afficher en première page : « La mission impossible de Wade ».
« Pour une dette de 6 milliards aux restaurants : le COUD ferme le campus social », affiche de son côté le journal l’AS.
L’autre sujet qui revient dans la quasi-totalité des journaux a trait à la visite du chef de l’Etat à Ndiassane (ouest), où il s’était déplacé pour présenter ses condoléances à la famille khadre, suite au rappel à Dieu du Khalife général, Cheikh Bou Mamadou Kounta.
Comme les autres parutions, Enquête renseigne que le nouveau Khalife à la tête de la confrérie se nomme Cheikh Bécaye Kounta, un retraité de l’Agence de presse sénégalaise (APS).
La rédaction

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire
Merci de renseigner votre nom