LE DÉPARTEMENT DE L’ÉCONOMIE ET DES FINANCES ÉCLATÉ ?

Selon des informations parvenues à Emedia.sn, le département de l’Economie, des Finances et du Plan, géré dans le précédent gouvernement par Amadou Bâ, pourrait être éclaté, avec un département autonome chargé de conduire la politique économique du Sénégal et un autre chargée des Finances. « L’objectif serait d’aller vers une plus grande efficience, de réduire la dépense publique en redressant les comptes et les orienter vers une efficacité budgétaire », souligne une source. Si elle se confirme, cette hypothèse traduirait la volonté du chef de l’Etat Macky Sall de viser à réduire considérablement le déficit grâce à des efforts de prévision et de lisibilité. Ainsi, le département en charge de l’économie et de la planification sera chargé d’attirer les investissements, mieux assainir le climat des affaires, lancer le processus d’industrialisation et de transformation des produits locaux, des matières premières et des ressources minières et extractives. D’un autre côté, le département en charge des Finances serait, le cas échéant, un département autonome chargé des grands comptes publics, avec comme démembrement les niches de recettes et la comptabilité publique. En d’autres termes, les services des Douanes, des Impôts et Domaines et du Trésor public.

Quel impact cela aurait-il dans la politique économique du pays, dans les habitudes de l’administration concernée par les services qui ont si souvent cheminé ensemble dans un même département ? En attendant d’y voir plus clair, certains des économistes que nous avons interrogés sur le sujet restent plutôt sceptiques face à cette éventualité. Pour l’un d’eux, dans la mesure où « nous n’avons pas de politique économique cohérente digne de ce nom, ces changements institutionnels ne changent rien aux problèmes fondamentaux » et ne relèveraient que de la politique politicienne… La publication officielle du nouveau gouvernement et le cahier de charges attribué à chaque département permettra d’y voir plus clair.