Le Crjs interpelle le chef de l’Etat

Dakarmidi  – Le décret d’application du nouveau Code de la presse tarde à être signé pour assainir le milieu des médias. Le Secrétaire général du SYNPICS, Bamba Kassé, dit ne pas comprendre pourquoi l’application des textes de ce code tarde à être effective. Il pointe du doigt l’Etat du Sénégal.

Pourquoi ça coince?

“Il y a un dilatoire manifeste. J’irais même plus loin. C’est un projet funeste, dont l’objectif final est de maintenir les journalistes dans la précarité, dans la pauvreté pour mieux les manipuler”, a déclaré, ce jeudi, Bamba Kassé, lors d’un séminaire de renforcement des capacités organisé par la Convention des jeunes reporters du Sénégal avec la fondation Friedrich-Ebert.

Pour sa part, le premier vice-président de la CJRS, chargé de la formation, Migui Maram Ndiaye regrette cette situation. “Nous déplorons les lenteurs, parce que le code a été voté en 2017 et depuis trois ans, il dort dans les tiroirs du chef de l’Etat. On attend toujours la signature du décret. Nous pensons que ce n’est pas normal et nous interpellons le président de la République, Macky Sall, mais également le ministre de la Culture et de la Communication, Abdoulaye Diop“, a-t-il pesté.