Le colonel douanier tue sa fille en voulant la corriger

Selon Libération, le présumé meurtrier aurait reconnu les faits avec force détails.
Après son acte, il est allé se dénoncer lui-même à la Brigade de gendarmerie de Ouakam où il a été placé en détention. 
Lors de son audition, il a confié qu’il n’avait pas l’intention de tuer sa fille, qu’il voulait juste la corriger parce qu’elle serait sortie sans sa permission.
Il a soutenu que c’est une force obscure qui le commandait. «J’étais possédé par le diable. Je voulais juste la corriger mais je ne sais ce qui s’est passé après», a-t-il confié.