L’Agence de presse sénégalaise (APS) en proie à des difficultés financières

Dakarmidi – Selon des informations livrées par le Journal Enquête, l’Agence de presse sénégalaise (APS) serait actuellement en proie à des difficultés financières, qui impactent négativement sur le travail des agents.

Requérant l’anonymat, les  sources du journal ont indiqué, que durant la journée de lundi dernier, ‘‘les reportages sur Dakar n’ont pu être effectués puisqu’il n’y avait pas de carburant pour les véhicules devant assurer le ramassage des journalistes’’.  Les seuls papiers de ces grossistes de l’information ont porté la signature des correspondants régionaux. Dont le déplacement est le plus souvent, à la charge des organisateurs ou d’autorités, informe la même source.

Le directeur de l’agence, Thierno Birahim Fall joint par la rédaction du journal Enquête, a confirmé que l’APS est bien confrontée à des difficultés ,qui entrent dans un cadre plus général : « C’est le syndrome du dernier trimestre. A chaque mois d’octobre, avec le budget primitif, nous sommes confrontés à ce genre de problèmes. Pour le carburant, c’est quelque chose de récurrent. Pourtant, ça ne nous coûte que 2 millions 400 par mois. Pour une structure comme l’APS, c’est modique par rapport aux déplacements’’, a-t-il déclaré.

Selon lui, toute la faute revient à la banque ‘‘Tout est parti d’un chèque que la CBAO a tardé à créditer puisqu’il a mis 72 heures à être positionné. Je vais trouver une solution, je vais changer de banque. On ne peut pas y mettre 542 millions par an et avoir des problèmes à chaque fois qu’on a besoin d’argent’’, a-t-il déploré.

Poursuivant, Thierno Fall explique que ‘‘Tout est problématique ici. Mais je me suis dit qu’il fallait régler au moins le problème des salaires. Nos ressources sont insuffisantes. Il faut que les autorités viennent en appoint’’, lance-t-il, affirmant mobiliser des ressources extrabudgétaires pour faire tenir l’Agence.

La Rédaction