L’AFFAIRE DU VOILE À SAINTE JEANNE D’ARC ET D’AUTRES SUJETS EN UNE

Dakarmidi- L’interdiction du port du voile à l’Institution Sainte Jeanne d’Arc et des sujets ayant trait à l’économie et la politique sont largement abordés par les quotidiens reçus mercredi à l’Agence de presse sénégalaise (APS).

Le quotidien Enquête affiche en Une : ‘’rentrée mouvementée’’’ à l’Institution Sainte Jeanne d’Arc dont les responsables ont ‘’décidé de ne plus accueillir les élèves voilées’’.
Le 1er mai déjà, les parents d’élèves de l’institution Sainte-Jeanne-d’Arc, un établissement catholique réputé de la capitale sénégalaise, avaient reçu un courriel les informant que leurs enfants devraient désormais assister aux cours avec « une tête découverte », dans le souci de respecter « l’identité » de cette école privée catholique.
L’information avait suscité une controverse alimentée par des prises de position divergentes. Dans un communiqué le ministère de l’Education nationale avait déploré cet acte et précisé qu’’’aucun établissement public ou privé ne peut déroger au principe de la laïcité de l’éducation+ garanti par la Constitution sénégalaise ».
Par la suite le ministre de l’Education, Mamadou Talla, avait reçu une délégation du clergé dirigée par Abbé Grégoire Guirane Diouf, directeur diocésain de l’enseignement catholique.
Sous le titre ‘’Le voile de l’exclusion’’, Enquête rapporte que ‘’la rentrée a été mouvementée, hier, à l’institution Sainte Jeanne d’Arc de Dakar. La direction de cet établissement privé catholique a mis à exécution sa menace de ne pas accueillir les élèves voilées. Ces dernières ont été exclues des salles de classe, en dépit des mises en garde du ministère de l’Education’’.
Dans le journal, un responsable du ministère de l’Education déclare : ‘’C’est un dossier que le ministre suit de très près. On avait fait un rappel. Pour le moment, le ministre suit de très près et en fait une priorité’’.
L’Institution Sainte Jeanne d’Arc ‘’passe à l’acte’’, selon Sud Quotidien qui écrit : ‘’La mesure portant sur l’interdiction de port de voile à l’Institution Sainte Jeanne d’Arc de Dakar est bien entrée en vigueur. Cette interdiction a été introduite dans le règlement intérieur que tous les parents d’élèves ont signé avant de procéder aux inscriptions de leurs enfants’’.
Selon Vox Populi, la direction de l’établissement scolaire ‘’revient à la charge’’ et ajoute : ‘’le voile +haram+ à l’ l’Institution Sainte Jeanne d’Arc’’.
‘’Sainte Jeanne d’Arc rallume la polémique’’, dit L’As qui note : ‘’Les parents d’élèves (exclues) portent plainte’’ tandis que ‘’l’Etat donne chance à la médiation et menace de sévir’’. Dans le journal, Rayana Tall, la proviseur de l’école déclare : ‘’Nous avons un règlement intérieur qui décrit la tenue’’.
S’intéressant aux restrictions budgétaires annoncées dans le cadre de la rationalisation des dépenses publiques, La Tribune parle de ‘’jeu de dupes des gens d’en haut’’. ‘’En réduisant les sommes allouées aux appels téléphoniques des fonctionnaires, le président de la République n’a pas pensé toucher à ses propres privilèges mais aussi à ceux des pontes du régime qui, eux, peuvent continuer à user des largesses financières et matérielles offertes par le système. Deux poids, deux mesures, seront-on tenté de lire’’, selon la publication.
Le journal Libération saluent les ‘’performances’’ réalisées dans le recouvrement fiscal et souligne que le fisc et la douane ‘’cassent la baraque’’. ‘’Les régies financières (impôts, douanes et trésor) ont déjà recouvré 1605, 470 milliards de francs Cfa à la fin août sur les objectifs revisités de la Loi de finances rectificative (LFR 2019) d’un montant de 2557, 44 milliards’’, écrit le journal.
Le quotidien Source A explique comment ‘’la mafia du fer à béton a été encerclée’’ grâce à ‘’une mutualisation des forces de la douane et du ministère du Commerce’’. ‘’Profitant d’un vide juridique, des personnes mal intentionnées avaient fini de faire du secteur du fer à béton et de l’acier leur chasse gardée. Une situation qui aura occasionné des pertes de plusieurs milliards de francs Cfa depuis le lancement des grands travaux sous le magistère de Abdoulaye Wade’’, souligne la publication.
‘’La production nationale ne suffisant pas ou ne répondant pas aux critères d’éligibilité, l’Apix, en charge des chantiers, avaient délivré des titres d’exonération aux entreprises concernées, un filon vite exploité à d’autres (….) La douane y a mis un frein aidée en cela par le ministère du Commerce. Pour preuve, entre mai, juin et juillet, les recettes douanières sont de l’ordre de 216 milliard’’, selon Source A.
Le Soleil annonce que 989 187 Sénégalais seront bientôt connectés au réseau électrique grâce au projet d’interconnexion de l’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Gambie (OMVG).
En politique, L’Observateur s’intéresse à ‘’la vie du gouvernement du Sénégal sans Premier ministre’’ depuis la dernière réforme constitutionnelle. La suppression du poste de PM a fait du chef de l’Etat, Macky Sall, ‘’l’omni-président qui assure la coordination gouvernementale et veille sur tout’’.
Le journal signale que le Conseil des ministres qui reprend aujourd’hui sera marqué par la présence de Mahamad Boun Abdallah Dionne, le Secrétaire général de la présidence de la République, après une absence de plusieurs mois.
PARTAGER
Article précédentJournal Rts 1 20h
Article suivantRevue de presse ZIK FM