La zone Franc opte pour des politiques économiques soutenables

Dakarmidi – Les ministres des pays de la zone Franc ont rappelé hier, lundi 8 octobre 2018 à Paris (France) leur souhait de mettre en œuvre des politiques économiques soutenables axées autour du renforcement de la mobilisation des ressources intérieures et à la diversification afin de limiter les risques de dépendance économique et financière extérieure.
« Dans un contexte économique marqué par la reprise de la croissance à l’échelle du continent africain, les ministres ont rappelé leur souhait de mettre en œuvre des politiques économiques soutenables axées autour du renforcement de la mobilisation des ressources intérieures (objectif de 20% du PIB) et à la diversification afin de limiter les risques de dépendance économique et financière extérieure » indique un communiqué reçu à l’APS.
Selon le texte, les ministres des Finances, les présidents des institutions régionales et les gouverneurs des Banques centrales et de la Zone Franc se sont réunis lundi, sous la présidence de Bruno Le Maire, ministre français de l’Economie et des Finances à Bercy (Paris).
La délégation sénégalaise était conduite par le ministre de l’Economie, des Finances et du Plan, Amadou Ba, accompagné de plusieurs hauts fonctionnaires.
La même source indique que les participants à la réunion ont souligné la nécessité de poursuivre ’’la mise en œuvre des mesures permettant de renforcer l’intégration régionale, facteur de résilience et de solidarité des Etats de la Zone face aux chocs exogènes négatifs dans un environnement économique international particulièrement incertain’’.
« A ce titre, ajoute le communiqué, ils réitèrent l’importance de continuer à mettre en œuvre le suivi régulier des recommandations adoptées lors des réunions des ministres de la Zone Franc ».
La même source précise également que les ministres des Finances ont insisté sur la nécessité de mettre en œuvre de façon concrète « les plans de réformes structurelles agréés dans le cadre des programmes avec notamment le FMI, la BAD, la Banque mondiale et l’UE afin de préserver la confiance des partenaires, d’améliorer la situation macroéconomique et de retrouver le chemin d’une croissance inclusive et soutenable ».
Le communiqué ajoute que la réunion a adopté un plan d’action précis et un calendrier tirés d’un rapport produit par le GIABA et le GABAC avec l’appui de la Banque mondiale.
« Un point sur l’avancée de la mise en œuvre de ces mesures sera notamment fait lors des prochaines rencontres », assure le texte.
Selon le communiqué, les administrateurs représentant la France et les pays d’Afrique francophone à la Banque mondiale et au FMI ont évoqué la tenue prochaine des assemblées annuelles du FMI et la Banque mondiale, qui se tiendront du 12 au 14 octobre 2018 à Bali, en Indonésie.
La rédaction

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire
Merci de renseigner votre nom