“La police devrait travailler en partenariat avec les organisations de droits humains » Alioune Tine

Le bureau des relations publiques de la police a publié un communiqué menaçant tout Sénégalais qui accuse la police sénégalaise de tortures de poursuites. Mais, selon Alioune Tine, renoncer à prévenir les actes de tortures par l’alerte, l’exigence d’enquêtes, en cas d’allégations de tortures, c’est renoncer à la protection des droits humains.

Renforcer la formation de la police…

D’après Alioune Tine, fondateur d’Afrikajom Center et ancien Président du Comité Sénégalais des Droits de l’Homme, il faut renforcer la formation de la police en matière de droits humains, maintenant que le ministre est un juge.

Renforcer la protection des libertés…

“La police chargée de veiller à l’ordre public, on parlait avant d’agents de la paix, ils devraient travailler en partenariat avec les organisations de droits humains pour renforcer la protection des libertés civiles et des droits humains”, déclare M. Tine.

 

Laisser un commentaire