La conférence des Chefs de parquets s’est tenue, ce jeudi 26 novembre

Dakarmidi  – Avec comme thème, « table des infractions et dispositifs de collecte et de traitement d’informations judiciaires aux fins statistiques »,  la conférence des Chefs de parquets s’est tenue, ce jeudi 26 novembre. Présidant, la cérémonie d’ouverture, le ministre de la Justice, Me Malick Sall, en a profité, pour soulever le problème des longues détentions préventives.

Face aux procureurs, le Garde des Sceaux a fait savoir qu’il « y a énormément d’infractions et de cas qui ne nécessitent pas le mandat de dépôt ». Reconnaissant que les maîtres des poursuites ne pouvaient pas laisser une personne poursuivie pour une infraction grave humer l’air de la liberté car cela pourrait mettre en danger la procédure et les victimes, Me Sall a indiqué la mise en place du bracelet électronique.

«Avec cet outil, ces risques sont totalement supprimés. Ce qui fait que les mandats de dépôts seront réduits à leur plus simple expression. Je pense que dans une année ou deux, on ne parlera plus des longues détentions», a soutenu le ministre de la Justice.