Kédougou: Le chasseur qui a tué l’hippopotame risque gros

Dakarmidi – Le chasseur François Uart, qui a tué un hippopotame sur ordre du gouverneur de Kédougou, risque peut-être la prison. En effet le Code de la protection de la faune prévoit des peines « de 1 à 5 ans contre quiconque abat volontairement des espèces intégralement protégées sans permis scientifique ».

Le rappel est de Me Bamba Cissé, qui a dénoncé l’abattage de l’animal qui figure parmi les espèces « intégralement protégées ». L’avocat, repris par Seneweb, juge « inadmissible » la décision du gouverneur et réclame l’ouverture d’une enquête pour situer les responsabilités.

Hier, dimanche 31 mars, un hippopotame s’est échappé du fleuve Gambie. D’après la Rfm, l’animal a fait de nombreux dégâts dans la ville avant d’être abattu sur ordre du gouverneur.

Un dénouement qui a suscité l’émotion et l’indignation, notamment sur les réseaux sociaux. Parmi les personnes qui ont dénoncé la mesure du chef de l’exécutif régional, Moustapha Diakhaté, chef de cabinet du Président Macky Sall. Il considère que l’hippopotame aurait dû être endormi et remis dans son milieu naturel.