Kanye West, futur président des Etats-Unis ? Le rappeur annonce ses ambitions pour 2024

Dakarmidi – Ambition secrète ou énième coup de provocation ? Interrogé sur ses ambitions présidentielles, le rappeur Kanye West affirme qu’il compte très sérieusement se porter candidat à la Maison-Blanche lors des élections qui auront lieu en 2024 : « Je vais y arriver ».

Tout est parti d’une plaisanterie lancée par un fan. En août 2015, lors de la cérémonie des MTV Video Music Awards, Kanye West déclenchait l’hystérie médiatique en annonçant vouloir se présenter aux élections présidentielles américaines de 2020 durant son discours de remerciement, après avoir reçu le prix Vanguard. « Certains vont se demander si j’ai fumé avant de venir. La réponse est oui » avait lâché le rappeur devant un public stupéfait, incapable de mesurer le ton de sérieux dans sa voix. Depuis, l’élection de Donald Trump semble avoir ouvert une boîte de Pandore et la question revient régulièrement sur le tapis. Dans son titre « Ye vs. the People », publié en avril dernier, Kanye West confirmait ses ambitions avec une punchline : « Je sais qu’Obama était un envoyé de Dieu, mais depuis que Trump a gagné, il a prouvé que je pouvais être président ».

« Nous avons besoin d’un dialogue »

Reste que tout le génie du rappeur réside dans son sens de la provocation. Alors, que croire ? Si l’on s’en tient à la récente interview qu’il a donnée à la radio Chicago Power 92, Yeezy est bel et bien déterminé à se porter candidat. Mais il avoue plutôt se positionner pour une échéance plus lointaine – où il ne retrouvera pas, par conséquent, face à Donald Trump. « Il faut parfois briser les règles. Si je décide de le faire, je vais y arriver. Je ne vais pas me contenter d’essayer. Oui, il y a 100% de chances que ça puisse arriver… en 2024 » a-t-il assuré, expliquant qu’il se présentera sans étiquette car il n’est « ni de droite ni de gauche ». « J’ai de l’amour pour Bernie Sanders, pour Trump… Pour tous les bords. Mais ce dont nous avons besoin, c’est avant tout d’un dialogue » estime le rappeur, philosophe. Celui-ci prône le vivre-ensemble et la solidarité, des valeurs qui vont bien au delà du clivage des partis : « Ceux qui disent que tu ne peux pas être des deux bords… C’est l’idée moderne du gang bang ou d’un truc du genre. On n’a pas besoin de penser en termes de divisions. On doit penser en termes de bras car nous sommes une même race, un même peuple, une même civilisation ».

Preuve qu’il s’agit d’une décision mûrement réfléchie, Kanye West a déjà dessiné les grandes lignes de son projet. « L’une de mes priorités en tant que président sera l’industrie médicale. Je vais m’assurer que l’industrie médicale prospère » annonce-t-il. De toute évidence, le rappeur aimerait s’inspirer du parcours de Donald Trump, à qui il ne cesse de clamer son soutien dans les médias. « Je vais vous dire, Trump ne merde pas lui. Il a créé plus d’emplois. Ses taxes rapportent au pays. Je ne connais pas tout son credo et je ne suis pas d’accord avec tout ce qu’il fait et dit, mais les faits sont là » insiste-t-il. Reste à savoir si les électeurs américains seront prêts à le suivre dans sa campagne, qui démarre déjà très tôt.

La rédaction