Jeu de yoyo dans la prévention contre la fièvre jaune à l’AIBD

Un jour on est obligé d’être vacciné contre la fièvre jaune, un autre jour on peut s’en passer. C’est le petit jeu auquel les voyageurs ont été confrontés la semaine dernière. Le 22 février, un communiqué des autorités aéroportuaires dit que le vaccin contre la fièvre jaune est désormais obligatoire pour entrer au Sénégal et un dispositif de vaccination était envisagé à l’aéroport pour les personnes dont le vaccin n’était pas à jour.

Une annonce qui a fait le tour des réseaux sociaux et inquiété de nombreux voyageurs qui étaient sur le point de venir au Sénégal. Le lendemain, un autre communiqué est venu annuler le précédent en ces termes: »la vérification systématique du carnet de vaccination contre la fièvre jaune à l’arrivée des voyageurs à l’aéroport international Blaise Diagne (AIBD), est suspendu jusqu’à nouvel ordre ». 

Des communiqués qui ne rassurent pas vraiment et qui laissent plus de questions qu’autre chose. Pourquoi sortir deux communiqués aussi contradictoires concernant le même problème? Existe-t-il un risque d’épidémie de fièvre jaune ou la première mesure a-t-elle été prise dans la précipitation?