Jammeh abdique face à l’offensive militaire et appelle à la négociation

Dakarmidi – La crise gambienne est partie pour connaitre son épilogue si on s’en tient à la dernière réaction de Yahya Jammeh, à cause de qui, il y a eu tout ce bruit. Lui même avait assuré   à la veille de la prestation  de serment d’Adama Barrow, au Président mauritanien, Abdel Aziz, qu’il était prêt à faire face en cas d’intervention militaire de la Cedeao. Mais c’était sans compter avec l’arsenal déployé par l’armée sénégalaise et les autres forces de la Cedeao.

Voilà pourquoi informe Libération, dès l’entrée en action des troupes sénégalaises, jeudi en début de soirée, Jammeh  a levé le drapeau blanc pour négocier et obtenir que les émissaires de l’organisation régionale supervisent son départ. Ce revirement a suspendu l’avancée des soldats sur le sol gambien. Mais provisoirement, car la Cedeao a fixé un dernier ultimatum à  : si Jammeh ne quitte pas le pouvoir avant midi, l’offensive militaire se poursuivra.

Une délégation de l’Organisation est attendue ce matin à Banjul. Elle sera composée de Ellen Johnson Sirleaf, la Présidente du Liberia, et du Président de la Guinée, Alpha Condé.

La Rédaction