Ismaila Badji, une fierté du Sénégal : le livre « Solutions pour la jeunesse africaine » intégré dans les bibliothèques universitaires à l’étranger

Dakarmidi- Le Sénégal a de quoi être fier de son fils, après le succès retentissant de l’ouvrage répondant aux maux de la jeunesse africaine. Il a cette fois ci réussi une prouesse par l’intégration du livre au panthéon des illustres oeuvres dignes d’être lues dans les bibliothèques universitaires à l’étranger .

Une information qui nous vient de la page Facebook du Directeur de l’Enseignement Supérieur et des Recherches de la Tunisie, M. Essaied Laatar , qui après avoir salué la pertinence de l’ouvrage a tenu à encourager Ismael Badji en ces termes :

« Monsieur Ismaila Badji, d’origine sénégalaise , un modèle de réussite et de succès d’esprit fortement entrepreneurial , pour la jeunesse africaine et ce, grâce à une extériorisation à bon escient d’atouts , en l’occurrence l’enthousiasme, la verve, l’abnégation, la détermination, la persévérance et la confiance en soi. Ces qualités ont été excellemment mentionnées au sein de son précieux ouvrage « Solutions pour la jeunesse africaine » et présentées aimablement le vendredi 14 Décembre 2018 à la FMPT, composante du groupe UMPT, par une pédagogie souple et fluide pour une auditoire estudiantine , fortement attentionnée et brillamment encadrée par un corps professoral fortement responsable et soucieux des enjeux et défis des différentes évolutions technologiques et scientifiques au sein du marché de l’emploi. Une dynamique louable a fortement soutenir et l’introduire en une culture pour notre progéniture estudiantine, ossature et clé de voûte , pour le progrès et le développement de nos sociétés pour un positionnement sur l’orbite de la modernité grâce a la créativité, l’excellence et l’innovation »

Nous rappelons que dans ce livre, l’auteur brosse le tableau des maux dont souffre la jeunesse Africaine. Il a relevé les principaux points qui obstruent l’épanouissement de cette jeunesse. L’immigration clandestine, le chômage, la sous-scolarisation, le manque d’opportunités, les conséquences de l’exploitation abusive des ressources naturelles du continent, la manipulation et le contrôle de l’économie des pays de l’Afrique par les anciens colonisateurs et tant d’autres points saillants, sources du blocage en Afrique.

Ferme dans sa conviction, et toujours fidèle à son engagement pour la promotion de la citoyenneté et la défense des causes de la jeunesse, Ismaïla Badji pense que seuls les jeunes qui représentent plus de 77% de la population totale de l’Afrique peuvent changer les choses autour d’eux. Dans cette dynamique, il a avancé des pistes de solutions, lesquelles devront conduire l’Afrique au développement. L’entrepreneuriat, une monnaie commune, la création d’emplois en lien avec les Objectifs de Développement Durable entre autres solutions peuvent favoriser le développement de l’Afrique qui ne se fera que par sa jeunesse. Il a également suggéré un changement de comportements et de mentalités de la part des jeunes.  « L’Afrique peut diriger le Monde » dira t-il dans un entretien avec Dakaractu.

Actuellement en tournée africaine pour la promotion de son ouvrage, Ismaila Badji sur sa page Facebook a également adressé des remerciements à leurs endroits à travers cette publication:

« Merci à l’administration et aux étudiants pour cet accueil plus que chaleureux. Mention spéciale à M.Essaied Laatar pour cet élan de générosité. Des exemplaires du livre sont désormais disponibles à la bibliothèque universitaire »

Une fierté et une chance pour le Sénégal dans un contexte gagné par les échéances électorales de changer un peu d’air et d’atmosphère en comptant sur sa jeunesse pour changer un jour le monde.

 

La redaction