Huit morts dans le premier attentat meurtrier à New York depuis 2001

Dakarmidi – Le chauffeur d’une camionnette a fauché des cyclistes et des passants mardi à Manhattan, faisant huit morts dont six étrangers et 11 blessés, dans le premier attentat meurtrier à New York depuis 2001.

Parmi les huit personnes décédées figurent cinq Argentins et une Belge, ont indiqué Buenos Aires et Bruxelles. Le maire de New York, Bill de Blasio, a qualifié cette attaque, survenue le jour de la fête d’Halloween, d’«acte lâche de terrorisme», sans parler de jihadisme.

Le président américain Donald Trump a évoqué sans attendre l’organisation Etat islamique (EI) et a ordonné un renforcement du contrôle des étrangers souhaitant entrer aux Etats-Unis.

«Etre politiquement correct, c’est bien mais pas pour ça. Nous ne devons pas permettre à l’EI de revenir ou d’entrer dans notre pays après les avoirs vaincus au Moyen-Orient et ailleurs. Assez!», a déclaré M. Trump sur Twitter.

Plusieurs médias ont indiqué que le chauffeur de la camionnette, un Ouzbek arrivé aux Etats-Unis en 2010, avait crié «Allah Akhbar» («Dieu est grand») en sortant de son véhicule.

Si la piste jihadiste était avérée, ce serait la première fois que Donald Trump est confronté à un attentat de ce genre d’une telle gravité depuis son arrivée à la Maison Blanche.

«C’est une journée très difficile pour New York», a déclaré M. de Blasio sur les lieux de l’attaque, au sud-ouest de Manhattan, non loin du mémorial érigé en mémoire des victimes du 11-Septembre.

Le maire démocrate, qui joue sa réélection dimanche, a demandé aux New-Yorkais d’être particulièrement vigilants et de signaler toute anomalie.

 

– Suspect blessé et opéré –

Selon plusieurs médias américains, il s’agirait de Sayfullo Saipov, un Ouzbek habitant dans le New Jersey, où la camionnette avait été louée. Il disposait d’un titre de séjour permanent, la «carte verte», et travaillait comme chauffeur pour Uber, selon le New York Times, qui précise qu’il avait déjà «été sous le radar» de la police.

La police a indiqué qu’il avait été touché par balle au ventre et hospitalisé. Selon plusieurs médias, il aurait été opéré dans la soirée et son pronostic vital ne serait pas engagé.

 

La rédaction avec AFP