Horizon sans Frontières s’indigne face à la déclaration du Président Macky Sall et l’accuse de Non assistance à personnes en danger

L’organisation non gouvernementale Horizon Sans Frontières s’indigne de l’abandon des douze (12) étudiants, actuellement à Wuhan (Chine) sous la menace de l’épidémie de Coranavirus, par le président de la République Macky Sall. Ce dernier, a profité de la Cérémonie de ‘’Levée des couleurs’’, lundi, pour justifier cette volonté de l’État par le coût exorbitant d’un rapatriement et les moyens matériels nécessaires qui, dit-il, sont hors de portée du Sénégal.

Horizon Sans Frontières se demande à quoi servent nos liens avec les autres nations ?

Dans un communiqué parvenu à Pressafrik, l’Horizon sans Frontières signifie à l’État que « Gouverner, c’est prévoir ! Pour nous, cette sortie du Président de la République
est un aveu d’échec dans la prise en charge  des problématiques liées à la protection des Sénégalais de l’Extérieur. Car des situations d’urgence peuvent se pointer du jour au lendemain. »

L’Ong se demande également « Comment des pays comme la Tunisie, l’Algérie, le Maroc ont –ils trouvé solutions, alors que leurs fils vivaient la même situation ?

Pour eux, cette déclaration légère du chef de l’État, fait des Sénégalais de l’extérieur des cibles faciles, exposées à tous les dangers et sans aucune assistance. « Ce fait est purement et simplement assimilable à une non-assistance à personne en danger. »

Concluant, l’Ong lance encore une fois un appel pour secourir ces Sénégalais dont les familles vivent dans une angoisse incommensurable. « Monsieur le Président, si vous permettez, prenez  votre responsabilité devant l’histoire car demain, vous pourriez être tenu pour responsable s’il leur arrive malheur… »

Autres articles