Hommage à Madiodio GNING: Baaba MAAL immortalise la diva de sorano et pulvèrise les records de l’année sociale. (Par Abdoulaye Mamadou Guissé)

Les rapports conflictuels entre l’éternité du génie et l’immortalité de l’oeuvre culturelle de la grande Diva Madiodio Gning trouvent leur soubassement dans la générosité et l’action de celui qui sait ce qui nous lie au firmament.

Liant le prèsent et la souvenance, Baba Maal a, dans l’horizon du théâtre mythique Daniel Sorano, visité l’oeuvre gigantesque de la diva Madiodio Gning.

Le ciel de l’héritage de la diva s’est éclairci ce samedi 21 juillet 2018 par l’appel de la voix de l’espoir, avec des mélodies et des envolées lyriques du Roi des mille et un empires dont le Yella: Baba Maal.

Justement, Baba Maal, ce roi des mille et un empires a d’abord communié avec les dieux de la chine de Xi Jipping venus répondre à ce bel hommage rendu toute la nuit à la diva Madiodio Gning.

Pour immortaliser Adja Madiodio Mafally, la voix conquérante du Black Panther a traversé comme par enchantement la Chine qui s’étend des côtes de l’océan Pacifique au Pamir et aux Tian Shan, et du désert de Gobi à l’Himalaya et aux confins de la péninsule indochinoise.

Rendre hommage à une diva de la musique sénégalaise, à une mère, qui aura tout donné à la culture, à l’art et à son pays.

C’est par des notes intimes de l’un de ses plus préstigieux titres que le king a ouvert les vannes pour deverser son altruisme débordant sur un peuple qui se souvient du jour du rappel à Dieu de Adja Madiodio Gning, celle qui a rejoint le temple sacré sans même quitter la terre de ses aïeux.

Par ce tube « CHERIE » , le Roi du Yella exalte l’amour pour immortaliser la diva, sa maman tout court. À travers ses messages codés, Baba Baidy Maal fera comprendre aux initiés que les oiseaux de bonne augure chanteront désormais « CHERIE » pour sa soeur Adja Touré mou Madiodio Gning sans jamais briser la douleur ni l’amour; les souvenirs, le sentiment le mieux partagé.

Et c’est ainsi que, par « MARIAMA », l’autre tube non moins évocateur, que Baba Maal parachèvera le récit élogieux dédié à Madiodio Gning, la diva honorée par tous pour l’éternité dans l’antre du temps et de l’espace.

Pour finir en beauté, « MARIAMA DIALLO DIERY » définira les valeurs culturelles et morales illimitées de la diva déja immortelle avant l’aube, cette aube qui a vu naître Baba Maal dans ce Fouta de nos rêves.

L’immortalité des souffles de la diva est ainsi compostée, Baba Baydi Maal a agi en Roi des savanes où ne souffre aucun grain, le vent dompté aux places réservées.

La nature de ce roi est de demeurer bon, et élégant devant un tel hommage, au nom du peuple rendu.

Baba Maal a pulverisé le record de la générosité et du social et devient par les faits de l’histoire l’ambassadeur de la lutte contre le cancer, une volonté nette de la fondation Madiodio Gning.

Abdoulaye Mamadou Guissé