Hamidou Kassé traite l’opposition de « groupuscule » et Karim Wade de « nain politique »

Dakarmidi – El Hadj Hamidou Kassé, ministre conseiller en communication de la présidence de la République, n’est pas adepte des sorties intempestives. Il ne verse pas non plus dans la polémique puérile et sans fondement. Dans un entretien accordé à l’Obs il évoque le dossier Aida Ndiongue et la politique malsaine de l’opposition? Mais aussi et surtout de l’annonce de Karim Wade comme candidat du peuple.

Pour l’ordonnance de non-lieu rendu sur le dossier de Aida Ndiongue, le ministre est d’avis que l’enjeu n’est pas de condamné qui que soit, mais de juger en toute impartialité et de permettre à l’Etat de droit et à la bonne gouvernance de fonctionner de façon optimale.

« Je voudrais juste que lorsqu’une décision de justice ne vous est pas favorable, que vous ne disiez pas que la justice est corrompue et non indépendante. Alors que lorsqu’elle est favorable, elle est impartiale et indépendante » peste t-il.

Refusant d’entrer dans les détails d’un dossier qu’il ne maîtrise pas, il se prononce sur la nature de la politique de l’opposition. Selon lui, l’opposition est ringarde, et elle pense que l’intoxication et les représentations imaginaires peuvent se substituer à l’intelligence stratégique. « Depuis 2012 nous avons gagné toutes les élections. Macky Sall a une longueur d’avance très importante. Et ce ne sont pas les gesticulations d’une opposition de plus en plus groupusculaire qui vont changer la donne. Nul ne doute qu’il passera au 1er tour ».

Pour son optimisme pour une victoire au premier tour, M.Kassé dit se fonder sur l’histoire. »Depuis 2011, nous avons systématiquement gagner les élections, y compris l’élection le plus ardue et improbable , le Référendum. Pour ces élections, nos adversaires avaient versé dans des stratégies d’intoxication , de manipulations et même de contre-vérités. Malgré tout nous l’avons gagné à 62% », se réjouit-il.

« Une certaine opposition qui se promène, fait des descentes inopinées, revient immédiatement à Dakar et croit que la bataille politique se résume désormais aux réseaux sociaux et aux médias. C’est parce que cette opposition est inintelligente et ne tire pas des leçons de l’histoire » a t’il ajouté.

Pour lui l’opposition n’arrive même pas aux chevilles de Macky Sall. Parce que ce dernier est allé à l’intérieur du pays, pour de long séjours, afin de discuter et de recueillir les doléances et les propositions des populations. En plus, il n’avait jamais insulté Wade. Mais cette opposition n’a pas de stratégie, de programmes alternatifs et l’intelligence des situations, rue dans les brancards en se faisant peur, parce qu’elle a peur.Parce qu’elle sait que sa défaite est inévitable.

Sur l’annonce de Karim Wade comme candidat du peuple, Hamidou Kassé se pose la question à savoir: « quelle élection Karim Wade a t-il gagné? « Au plus fort de la puissance de Me Wade, lors des élections de 2009, il avait battu dans son propre bureau » Qu’est ce qui autorise certains à penser que Karim Wade est notre tasse de thé? Se demande Kassé.

D’après lui, le départ de Karim ne les concerne en aucun cas, « nous l’avons pas exilé, Karim a été gracié pour ces raisons humanitaires et sur demande de sa famille » a t-il expliqué. Il précise que le gouvernement ne gère pas sa destination et ses mouvements. « Politiquement, c’est un nain qui n’a rien gagné, qui a échoué lamentablement en politique et dans la gestion des affaires publiques ».Avant d’en ajouter » S’il n’avait pas échoué, le Sénégal aurait dépassé la crise énergique. Ils ont fait preuve d’une légèreté inqualifiable dans la gestion des ressources publiques ».

La rédaction