Guinée équ.-Sénégal : Le vrai enjeu du match

Dakarmidi- Le Sénégal affronte la Guinée équatoriale cette après-midi (15h) chez elle, à Bata. Le match compte pour la 5e journée des qualifications de la Can-2019.

A priori la rencontre est sans enjeu. Les Lions, leaders du groupe A avec 10 points, sont déjà qualifiés. Le Nzalang, troisième avec seulement 3 petits points, est éliminé. Les trois points à prendre dans ce match ne changeront donc pas le principal du verdict de la poule : Sénégalais et Malgaches (2es, 10 pts) ont pris les places pour Cameroun-2019. Au dépens des Équato-Guinéens et des Soudanais. À deux journées de la fin de la course.

Mais Aliou Cissé voit plus loin que le bout de son nez. Pour lui, le Guinée équatoriale-Sénégal de ce samedi comporte bel et bien un enjeu. Même si celui-ci est très éloigné des considérations comptables.

« Des choses à améliorer »
« C’est vrai qu’on est déjà qualifiés, mais il y a toujours des choses à améliorer, signale le technicien en conférence de presse d’avant-match, ce vendredi. Cette qualification avant terme doit justement nous permettre de peaufiner notre stratégie, changer de système et surtout d’amener d’autres jeunes joueurs pour renforcer l’équipe, voir où ils en sont tout en restant dans la continuité. »

Àce jeu, Aliou Cissé ne s’est pas fait prier. Il a mis en place, en 3-4-3, une équipe expérimentale. Et, sans doute pour le symbole, livré son onze de départ la veille du match ; ce qu’il n’a jamais fait depuis qu’il a pris les rênes de la Tanière en 2015.

Dans les buts, Edouard Mendy a pris la place d’Alfred Gomis, titulaire lors des deux derniers matches des Lions. Le gardien de Reims va découvrir les saveurs d’une titularisation, pour sa première sélection.

Au milieu, en pointe basse, Cissé a préféré Sané à Kouyaté, qui sert de bouclier à son gardien.

« Terminer en beauté »
Autres expérimentations : toujours au milieu, Assane Dioussé va démarrer comme titulaire aux côtés de Gana Guèye. Devant, Opa Nguette, pour la première fois, est associé dans un onze de départ à Sadio Mané et Mbaye Niang.

Aliou Cissé veut du jeu, dans les espaces réduits et dans les boulevards. Les Lions ont répété leurs gammes sur ce thème durant la semaine.

Àl’heure de descendre au stade Nkoantoma de Bata, le patron de la Tanière croisera les doigts pour que le Nzalang accepte de jouer le jeu. D’afficher de la motivation. D’offrir du répondant aux Lions.

Cissé est optimiste : « Je crois que l’adversaire, qui est déjà éliminé, aura à cœur de terminer en beauté son dernier match devant son public. » Et aussi, peut-être, d’empêcher le Sénégal, battu (2-1) sur le même terrain par la Guinée équatoriale lors de la Can-2012, de prendre sa revanche six ans plus tard.

avec seneweb