Gestion Covid-19 et relâchement des populations : And Geusseum sonne l’alerte

L’Alliance des Syndicats Autonomes de la Santé (Asas)D And Gueusseum était ce mardi 23 juin en conférence de presse. Dans sa liminaire, le Président Mballo Dia Thiam a dénoncé le relâchement des populations, non sans oublier de tacler l’Etat sur la gestion de la Covid-19.

And Gueusseum fustige le relâchement des populations…

Le syndicat déplore, depuis l’assouplissement des mesures prononcé par le chef de l’Etat le 11 mai 2020, le relâchement des populations. Ce qui a fait exploser les décès qui sont passés de 19 à 89 et le nombre de cas positifs au Covid-19 de 1 886 à 6 034.

Mauvaise prise en charge des cas….

And Gueussem constate, pour le déplorer, les retards dans la régulation des cas positifs surtout graves pour leur admission dans les centres de traitement et hôtels ; l’insuffisance du suivi médical des cas asymptomatiques internés dans les hôtels que  le manque de formation du personnel socio sanitaire dans le traitement en milieu communautaire des cas positifs non régulés.
Pendant ce temps, poursuit M. Thiam, les populations ont fini de banaliser les mesures barrières défiant l’autorité par endroits et allant même jusqu’à agresser verbalement le personnel socio-sanitaire.

Propagation d’autres maladies….

Dans cet ordre d’idées, le syndicat interpelle le Ministère de la Santé et de l’Action sociale (MSAS) sur le début de l’hivernage qui, synonyme d’augmentation des maladies fébriles, n’est pas pour faciliter la tâche. Le paludisme, la grippe saisonnière, la tuberculose, entre autres, ont la fièvre comme dénominateur commun avec la Covid-19. 

Face au risque d’endémicité de la Covid-19, surtout en cette période hivernale, la seule alternative à défaut du dépistage de masse reste la décentralisation du test de dépistage par la mise à niveau des laboratoires régionaux et la mise en place d’unités mobiles basées au niveau district.

Laisser un commentaire