Gambie : La France reconnait Adama Barrow comme président et menace Jammeh

Dakarmidi – Les choses se corsent sur Yahya Jammeh, le président Gambien sortant. Décidément il est seul contre tous. Après le Sénégal, les Etats-Unis, la Cedeao, c’est autour maintenant de la France de se désolidariser de lui. François Hollande a saisi la visite d’Etat de son homologue sénégalais, Macky Sall pour lui asséner ses vérités.  Il a ainsi affirmé la position claire et ferme de Paris, qui, dira-t-il, est prête à participer à toutes les initiatives qui seront prises par la Cedeao et qui iront  dans le sens de rétablir la démocratie et la volonté du peuple gambien souverain.

François Hollande, appuyant  ainsi les propos  de Macky Sall, qui a rappelé la possibilité de faire recours à l’option militaire, s’est  montré solide : « Pour la France, il n’y a qu’un seul Président pour la Gambie. C’est Adama Barrow  » fulmine t-il, avant d’indiquer que le président nouvellement élu de la Gambie doit être installé dans ses fonctions le plus vite possible. Selon lui, « il n’ y a pas de doute sur cette réalité. Aucune transaction n’est possible ». Le président français qui a invité la Gambie a été être « au diapason » des normes démocratiques a retenu que « Adama Barrow est le président de la Gambie ».